République et canton de Genève

Grand Conseil

Chargement en cours ...

M 2576-A
Rapport de la commission des transports chargée d'étudier la proposition de motion de Mmes et MM. Delphine Klopfenstein Broggini, François Lefort, Jean Rossiaud, Pierre Eckert, Mathias Buschbeck, Yves de Matteis, Yvan Rochat, Isabelle Pasquier, Marjorie de Chastonay, Alessandra Oriolo, Philippe Poget, Rolin Wavre, Katia Leonelli, Jocelyne Haller, Pierre Vanek, Pierre Bayenet, Frédérique Perler, Adrienne Sordet pour un véritable réseau de voies vertes à Genève
Ce texte figure dans le volume du Mémorial «Annexes: objets nouveaux» de la session I des 20, 21 mai, 3 et 4 juin 2021.
Rapport de M. Alexandre de Senarclens (PLR)

Débat

Le président. Nous passons à l'objet suivant, soit la M 2576-A. Le rapport est de M. Alexandre de Senarclens, qui ne souhaite pas s'exprimer. Je cède le micro à Mme Marjorie de Chastonay.

Mme Marjorie de Chastonay (Ve). Merci, Monsieur le président. Mesdames et Messieurs les députés, cette motion telle qu'amendée est aux extraits puisqu'une grande majorité a été trouvée à la commission des transports. En effet, le texte a été édulcoré et vraiment allégé sur le plan de la mise en oeuvre. Nous, les Vertes et les Verts, l'avons quand même voté: notre objectif est bien sûr de développer un réseau de voies vertes à Genève. Nous voulions non pas une seule voie verte, comme c'est le cas actuellement sur la rive gauche - une autre est en cours d'élaboration sur la rive droite -, mais six voies vertes reliant le centre-ville de Genève aux communes.

Nous voulons un véritable réseau régional de voies vertes et, surtout, nous le voulons rapidement ! Cela fait partie de notre vision, qui est à mettre en lien avec la LMCE - la loi pour une mobilité cohérente et équilibrée - mais aussi, plus largement, avec la multimodalité. Dans un contexte de développement et de croissance démographique, il est d'autant plus important de permettre à la population de se déplacer au moyen d'un mode de transport doux, en toute sécurité, sans polluer, sans nuisances sonores, mais également de pratiquer un exercice physique bénéfique pour la santé.

Vous l'aurez compris, les Vertes et les Verts voteront cette motion telle qu'amendée, mais tout de même avec un morceau coincé dans la gorge. Le délai de réalisation, fixé à 2022 dans la motion initiale verte, ne sera jamais atteint. En effet, la seule et unique invite qui reste donne la possibilité de réaliser au cours des dix prochaines années - des dix prochaines années ! - de nouvelles voies vertes entre le centre et la périphérie. Bien sûr, durant ces dix années, le plan d'action mobilité douce sera voté - nous l'espérons, en tout cas à la commission des travaux. La part modale des déplacements à vélo se situe toujours à un pourcentage inférieur à celui de nombreuses autres villes de Suisse et d'Europe. Il faut donc absolument mettre la deuxième vitesse, dira-t-on, et promouvoir davantage le vélo, accompagner sa progression à Genève pour le bien-être de toutes et tous ainsi que pour une meilleure qualité de vie. Merci. (Applaudissements.)

Le président. Merci, Madame la députée. Personne d'autre ne sollicitant la parole, nous passons au vote.

Mise aux voix, la motion 2576 est adoptée et renvoyée au Conseil d'Etat par 57 oui contre 4 non et 4 abstentions.

Motion 2576