Catalogue

Tout - A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z
Résultats: 76 à 90 sur 608
+
CARTE DE HONDT 1630
Open Data | Raster
Thème(s) ISO : Cartes de référence, couverture du sol, images aériennes, Limites politiques et administratives
Avertissement : Ce plan/cette carte n'est pas géométrique. Elle est alignée au mieux sur le plan actuel, de façon indicative, mais des erreurs sont possibles.

Cette version est un exemplaire partiellement coloré de la carte de Josse II de Hondt. La mise en couleur permet notamment de souligner les divisions territoriales, marquées par un simple traitillé sur les épreuves en noir. Ces divisions sont déjà existantes sur la carte de Jacques Goulart de 1605. L'une et l'autre cartes présentent la borne monumentale qui se dresse depuis 1573 entre Versoix et Mies; de Hondt n'a en revanche pas repris celle, plus petite, qui se trouvait à Vernier pour marquer le passage en France et que Goulart avait dessinée.

Auteur :
Josse II de Hondt (1593-1629)

Sources :
Carte du Léman de Josse II de Hondt (1629-1630)
Epreuve colorisée de la carte de Josse de Hondt.
Ville de Genève, Bibliothèque de Genève, Centre d'iconographie genevoise, CIG 38M 12; lien vers les exemplaires publiés dans la base rero doc.
Cette carte, comme les autres cartes du Centre d'iconographie genevoise, est décrite et publiée en ligne dans la collection "Cartes et plans de Genève et ses environs" publiée dans la base rero doc.
Téléchargement
Donnée non disponible en téléchargement. Utilisez gratuitement le formulaire de commande de données volumineuses.
Service web en libre accès (utilisateurs avancés)Detail
OPEN DATADétail
+
CARTE DE LA VEGETATION AU 1:25000 DU CANTON DE GENEVE
Open Data | Polygone
Thème(s) ISO : Forêt, flore, faune, Protection de l'environnement et de la nature, Forêt, flore, faune, Protection de l'environnement et de la nature
Synthèse au 1:25'000 des cartes de végétation par commune réalisées de 1981 à 1991 par Karl Werdenberg et Pierre Hainard lors d'une collaboration entre le Laboratoire de Biogéographie de l'Université de Genève et le Service des Forêts, de la Faune et de la Protection de la Nature du Département de l'Intérieur et de l'Agriculture de l'époque.
Ces cartes se limitent aux milieux naturels et ne sont donc pas couvrantes.

Cette carte est accompagnée de la publication d'une Série Documentaire N° 34 des Conservatoire et Jardin botaniques de la Ville de Genève.
Téléchargement
Service web en libre accès (utilisateurs avancés)Detail
OPEN DATADétail
+
CARTE DE LA VEGETATION AU 1:5000 DU CANTON DE GENEVE
Open Data | Polygone
Thème(s) ISO : Forêt, flore, faune, Protection de l'environnement et de la nature, Forêt, flore, faune, Protection de l'environnement et de la nature
Carte de la végétation naturelle au 5'000 du canton de Genève (1981-1991)
Téléchargement
Service web en libre accès (utilisateurs avancés)Detail
OPEN DATADétail
+
CARTE DES MILIEUX 1:10'000
Open Data | Polygone
Thème(s) ISO : Forêt, flore, faune, Protection de l'environnement et de la nature, Forêt, flore, faune, Protection de l'environnement et de la nature
La carte des milieux est une donnée issue du consortium Système d'information du patrimoine vert (SIPV) qui est un partenariat entre:
la Direction générale de la nature et du paysage (DGNP),
le Service de géomatique et de l'organisation de l'information (SGOI),
les Conservatoire et jardin botaniques (CJB),
le Service des espaces verts (SEVE),
la Direction des systèmes d'information et de communication (DSIC)
à ces partenaires s'ajoute également la collaboration de la Haute école du paysage, d'ingénierie et d'architecture (HEPIA) ainsi que la Direction de la mensuration officielle (DMO).

La carte des milieux au 1:10'000 couvre l'ensemble du canton de Genève et distingue 32 catégories de milieux naturels différents. Elle s'intègre au lot de diffusion grand public des données milieux naturels qui comprends quatre cartes permettant une prise mise en main des données à différents niveaux (échelle cantonale, régionale, communale et détaillée).
Issue d'une procédure de généralisation de la donnée brute, les surfaces décrites sur les cartes n'ont aucune valeur légale.
Téléchargement
Service web en libre accès (utilisateurs avancés)Detail
OPEN DATADétail
+
CARTE DES MILIEUX 1:100'000
Open Data | Polygone
Thème(s) ISO : Forêt, flore, faune, Protection de l'environnement et de la nature, Forêt, flore, faune, Protection de l'environnement et de la nature
La carte des milieux est une donnée issue du consortium Système d'information du patrimoine vert (SIPV) qui est un partenariat entre:
la Direction générale de la nature et du paysage (DGNP),
le Service de géomatique et de l'organisation de l'information (SGOI),
les Conservatoire et jardin botaniques (CJB),
le Service des espaces verts (SEVE),
la Direction des systèmes d'information et de communication (DSIC)
à ces partenaires s'ajoute également la collaboration de la Haute école dupaysage, d'ingénierie et d'architecture (HEPIA) ainsi que la Direction de la mensuration officielle (DMO).

La carte des milieux au 1:100'000 couvre l'ensemble du canton de Genève et distingue 9 catégories de milieux naturels différents. Elle s'intègre au lot de diffusion grand public des données milieux naturels qui comprend quatre cartes permettant une prise mise en main des données à différents niveaux (échelle cantonale, régionale, communale et détaillée).
Issue d'une procédure de généralisation de la donnée brute, les surfaces décrites sur les cartes n'ont aucune valeur légale.
Téléchargement
Service web en libre accès (utilisateurs avancés)Detail
OPEN DATADétail
+
CARTE DES MILIEUX 1:25'000
Open Data | Polygone
Thème(s) ISO : Forêt, flore, faune, Protection de l'environnement et de la nature, Forêt, flore, faune, Protection de l'environnement et de la nature
La carte des milieux est une donnée issue du consortium Système d'information du patrimoine vert (SIPV) qui est un partenariat entre:
la Direction générale de la nature et du paysage (DGNP),
le Service de géomatique et de l'organisation de l'information (SGOI),
les Conservatoire et jardin botaniques (CJB),
le Service des espaces verts (SEVE),
la Direction des systèmes d'information et de communication (DSIC)
à ces partenaires s'ajoute également la collaboration de la Haute école dupaysage, d'ingénierie et d'architecture (HEPIA) ainsi que la Direction de la mensuration officielle (DMO).

La carte des milieux au 1:25'000 couvre l'ensemble du canton de Genève et distingue 14 catégories de milieux naturels différents. Elle s'intègre au lot de diffusion grand public des données milieux naturels qui comprend quatre cartes permettant une prise mise en main des données à différents niveaux (échelle cantonale, régionale, communale et détaillée).
Issue d'une procédure de généralisation de la donnée brute, les surfaces décrites sur les cartes n'ont aucune valeur légale.
Téléchargement
Service web en libre accès (utilisateurs avancés)Detail
OPEN DATADétail
+
CARTE DES MILIEUX 1:5'000
Open Data | Polygone
Thème(s) ISO : Forêt, flore, faune, Protection de l'environnement et de la nature, Forêt, flore, faune, Protection de l'environnement et de la nature
La carte des milieux est une donnée issue du consortium Système d'information du patrimoine vert (SIPV) qui est un partenariat entre:
la Direction générale de la nature et du paysage (DGNP),
le Service de géomatique et de l'organisation de l'information (SGOI),
les Conservatoire et jardin botaniques (CJB),
le Service des espaces verts (SEVE),
la Direction des systèmes d'information et de communication (DSIC)
à ces partenaires s'ajoute également la collaboration de la Haute école dupaysage, d'ingénierie et d'architecture (HEPIA) ainsi que la Direction de la mensuration officielle (DMO).

La carte des milieux au 1:5'000 couvre l'ensemble du canton de Genève et distingue plus de 70 milieux naturels différents. Elle s'intègre au lot de diffusion grand public des données milieux naturels qui comprends quatre cartes permettant une prise mise en main des données à différents niveaux (échelle cantonale, régionale, communale et détaillée).
Issue d'une procédure de généralisation de la donnée brute, les surfaces décrites sur les cartes n'ont aucune valeur légale.
Téléchargement
Service web en libre accès (utilisateurs avancés)Detail
OPEN DATADétail
+
CARTE DU RISQUE D'EROSION DES SOLS CULTIVES
Open Data | Polygone
Thème(s) ISO : Agriculture, Forêt, flore, faune, Géologie, sols, dangers naturels, Agriculture, Forêt, flore, faune, Géologie, sols, dangers naturels
L'érosion des surfaces agricoles et viticoles doit être évitée pour des raisons d'ordre économique et écologique. Comme la quantité de sol formée chaque année est faible, des pertes de l'ordre d'une tonne par hectare amènent déjà une diminution irréversible du volume d'enracinement pour les plantes.

Lorsque les phénomènes érosifs se répètent fréquemment, la capacité du sol à remplir ses fonctions (production, rétention de l'eau, filtration et adsorption de substances toxiques) diminue, et ceci d'autant plus que les pertes sont importantes et que l'épaisseur du sol est faible.

La carte du risque d'érosion représente pour les sols cultivés du canton de Genève (grandes cultures, vignes et herbages permanents) la probabilité que la fertilité du sol soit menacée.
Téléchargement
Service web en libre accès (utilisateurs avancés)Detail
OPEN DATADétail
+
CARTE DU RISQUE DE PERTES EN SOL (Groupe)
Open Data | Produit
L'érosion des sols cultivés amène dans les eaux de surface des quantités non négligeables de phosphore, de matières organiques et de pesticides. Ces apports nuisent à la qualité des eaux et il convient de les minimiser, , par des mesures de lutte contre l'érosion.


Pour le sol, le risque de diminution de la fertilité dépend essentiellement des quantités de terre perdues par érosion et de l'épaisseur du sol (cf. carte du risque d'érosion pour les sols cultivés). Pour les eaux de surface, la menace est fonction des quantités de terre érodées, des teneurs en substances indésirables (p. ex. le phosphore ou les résidus de pesticides) et de la part de terre érodée qui arrive dans les eaux de surface.


Les cartes du risque de pertes en sol par érosion représentent pour les sols cultivés du canton de Genève (grandes cultures, vignes et herbages permanents) la probabilité (en cinq classes) que les pertes en sol dépassent un seuil prédéfini. Ces seuils ont été fixés à 1, 2 et 4 tonnes de sol par hectare et par an.

Le groupe de couche 'carte du risque de pertes en sol' regroupe les données suivantes:
- Perte en sol 1 tonne eil_perte_sol_1_tonne
- Perte en sol 2 tonnes eil_perte_sol_2_tonnes
- Perte en sol 4 tonnes eil_perte_sol_4_tonnes
Téléchargement
Service web en libre accès (utilisateurs avancés)Detail
OPEN DATADétail
+
CARTE DU RISQUE DE PERTES EN SOL PAR EROSION DES SOLS CULTIVES (1 tonne)
Open Data | Polygone
Thème(s) ISO : Agriculture, Forêt, flore, faune, Géologie, sols, dangers naturels, Agriculture, Forêt, flore, faune, Géologie, sols, dangers naturels
L'érosion des sols cultivés amène dans les eaux de surface des quantités non négligeables de phosphore, de matières organiques et de pesticides. Ces apports nuisent à la qualité des eaux et il convient de les minimiser, , par des mesures de lutte contre l'érosion.

Pour le sol, le risque de diminution de la fertilité dépend essentiellement des quantités de terre perdues par érosion et de l'épaisseur du sol (cf. carte du risque d'érosion pour les sols cultivés). Pour les eaux de surface, la menace est fonction des quantités de terre érodées, des teneurs en substances indésirables (p. ex. le phosphore ou les résidus de pesticides) et de la part de terre érodée qui arrive dans les eaux de surface.

Les cartes du risque de pertes en sol par érosion représentent pour les sols cultivés du canton de Genève (grandes cultures, vignes et herbages permanents) la probabilité (en cinq classes) que les pertes en sol dépassent un seuil prédéfini. Ces seuils ont été fixés à 1, 2 et 4 tonnes de sol par hectare et par an.
Téléchargement
Service web en libre accès (utilisateurs avancés)Detail
OPEN DATADétail
+
CARTE DU RISQUE DE PERTES EN SOL PAR EROSION DES SOLS CULTIVES (2 tonnes)
Open Data | Polygone
Thème(s) ISO : Agriculture, Forêt, flore, faune, Géologie, sols, dangers naturels, Agriculture, Forêt, flore, faune, Géologie, sols, dangers naturels
L'érosion des sols cultivés amène dans les eaux de surface des quantités non négligeables de phosphore, de matières organiques et de pesticides. Ces apports nuisent à la qualité des eaux et il convient de les minimiser, , par des mesures de lutte contre l'érosion.

Pour le sol, le risque de diminution de la fertilité dépend essentiellement des quantités de terre perdues par érosion et de l'épaisseur du sol (cf. carte du risque d'érosion pour les sols cultivés). Pour les eaux de surface, la menace est fonction des quantités de terre érodées, des teneurs en substances indésirables (p. ex. le phosphore ou les résidus de pesticides) et de la part de terre érodée qui arrive dans les eaux de surface.

Les cartes du risque de pertes en sol par érosion représentent pour les sols cultivés du canton de Genève (grandes cultures, vignes et herbages permanents) la probabilité (en cinq classes) que les pertes en sol dépassent un seuil prédéfini. Ces seuils ont été fixés à 1, 2 et 4 tonnes de sol par hectare et par an.
Téléchargement
Service web en libre accès (utilisateurs avancés)Detail
OPEN DATADétail
+
CARTE DU RISQUE DE PERTES EN SOL PAR EROSION DES SOLS CULTIVES (4 tonnes)
Open Data | Polygone
Thème(s) ISO : Agriculture, Forêt, flore, faune, Géologie, sols, dangers naturels, Agriculture, Forêt, flore, faune, Géologie, sols, dangers naturels
L'érosion des sols cultivés amène dans les eaux de surface des quantités non négligeables de phosphore, de matières organiques et de pesticides. Ces apports nuisent à la qualité des eaux et il convient de les minimiser, , par des mesures de lutte contre l'érosion.

Pour le sol, le risque de diminution de la fertilité dépend essentiellement des quantités de terre perdues par érosion et de l'épaisseur du sol (cf. carte du risque d'érosion pour les sols cultivés). Pour les eaux de surface, la menace est fonction des quantités de terre érodées, des teneurs en substances indésirables (p. ex. le phosphore ou les résidus de pesticides) et de la part de terre érodée qui arrive dans les eaux de surface.

Les cartes du risque de pertes en sol par érosion représentent pour les sols cultivés du canton de Genève (grandes cultures, vignes et herbages permanents) la probabilité (en cinq classes) que les pertes en sol dépassent un seuil prédéfini. Ces seuils ont été fixés à 1, 2 et 4 tonnes de sol par hectare et par an.
Téléchargement
Service web en libre accès (utilisateurs avancés)Detail
OPEN DATADétail
+
CARTE DUFOUR 1842
Open Data | Raster
Thème(s) ISO : Cartes de référence, couverture du sol, images aériennes, Limites politiques et administratives
La carte du canton de Genève a été levée en 16 feuilles à la planchette entre 1837 et 1838 au 1: 12 500, puis gravée sur cuivre au 1: 25 000 et publiée en 1842 (AEG P.P. 300 ; lien vers les images disponibles sur Adhémar - base de consultation des Archives d'Etat). Ce travail a servi de base à l'établissement de la carte du canton de Genève intégrée à la carte de la Suisse au 1:100 000 (feuille XVI). L'établissement de ces documents est l'un des premiers travaux du bureau topographique créé par Guillaume-Henri Dufour et peut être considéré comme son chef-d'oeuvre. Il y expérimente notamment une nouvelle manière d'exprimer le relief par des hachures, qui remplace les courbes de niveaux tracées à l'équidistance de 4 mètres du plan manuscrit.

Auteur :
La carte est établie sous la direction de l'ingénieur et futur général Guillaume-Henri Dufour (1787-1875), formé à l'Ecole polytechnique de Paris (1807-1809) et à l'école d'application du génie de Metz (1809-1810). Nommé ingénieur cantonal à Genève en 1817, il conduit l'établissement du cadastre cantonal entre 1845 et 1856 (consultable sur le site des Archives d'Etat du canton de Genève).
Téléchargement
Donnée non disponible en téléchargement. Utilisez gratuitement le formulaire de commande de données volumineuses.
Service web en libre accès (utilisateurs avancés)Detail
OPEN DATADétail
+
CARTE DUVILLARD 1588
Open Data | Raster
Thème(s) ISO : Limites politiques et administratives, Cartes de référence, couverture du sol, images aériennes
La carte de Jean Duvillard comporte deux parties. Une vue du lac Léman et de ses environs immédiats et une liste de dix-neuf espèces de poissons, – plus les écrevisses, le vengeron et les huitres lacustres – qui peuplent ses eaux accompagnée d'un dessin de chacune d'entre elles. Cette seconde partie est datée de 1581 alors que la carte a été faite sept ans plus tard. Elle comporte en outre un texte introductif donnant la date d'exécution, le nom de l''auteur et les armoiries de sa famille. Cette carte du Léman, qui a été utilisée par Jacques Goulard pour établir la sienne au début du XVIIe siècle, a été oubliée par la suite et n'a été redécouverte qu'en 1827, reliée en fin d'un livre de géographie de la Bibliothèque de Genève.
Jusqu'à la Renaissance, la région lémanique n'est figurée que sur des cartes à grande échelle qui représentent le monde ou l'ensemble du continent. La plus ancienne qui soit conservée est la Table dite de Peutinger, copie médiévale d'un document antique qui montre le "lacus Losanna" sur une carte du réseau routier de l'Empire romain. La carte de Duvillard constitue l'un des meilleurs exemples genevois de la cartographie humaniste du XVIe siècle.
Jean Duvillard n'a apparemment pas fait oeuvre de topographe mais s'est inspiré de documents existants qu'il actualise en les complétant d'informations nouvelles. Son modèle principal est la carte que le médecin Thomas Schöpf avait dessinée de l'Etat de Berne et qui avait été publiée après sa mort en 1578 à Strasbourg. Duvillard reprend même certains détails comme les chamois ou chevreuils qui s'affrontent au-dessus d'Evian.
Téléchargement
Donnée non disponible en téléchargement. Utilisez gratuitement le formulaire de commande de données volumineuses.
Service web en libre accès (utilisateurs avancés)Detail
OPEN DATADétail
+
CARTE FATIO DE DUILLIER/CHOPY 1730-1740
Open Data | Raster
Thème(s) ISO : Limites politiques et administratives, Cartes de référence, couverture du sol, images aériennes
Averstissement : Ce plan/cette carte n'est pas géométrique. Elle est alignée au mieux sur le plan actuel, de façon indicative, mais des erreurs sont possibles.

Cette carte, qui comprend également un plan de la ville de Genève, reprend le périmètre du bassin du Léman entre Alpes et Jura qui avait déjà fait l'objet de nombreuses publications depuis le XVIe siècle. Une superposition du périmètre du Léman, représenté sur la "carte du lac de Genève et des pays circonvoisins" gravée par Antoine Chopy en 1730 et 1740, avec le tracé du lac tel qu'on le trouve sur une carte d'aujourd'hui montre que la forme du territoire s'approche, avec ce document, de sa figuration définitive. Comme les cartes hollandaises parues dans les Atlas du XVIIe siècle, cette carte a certes été réalisée à partir de documents préexistants, en particulier, pour le haut lac, la carte d'Isaac-Gamaliel de Rovéréa. Mais elle a surtout mis à profit les levés, faits dès 1685-1686 à partir d'observations astronomiques et de triangulations par Jean-Christophe de Duillier, une méthode garante d'une plus grande précision topographique.

Auteur :
Jean-Christophe Fatio de Duillier est un ingénieur militaire, né à Belfort en 1656 et mort à Genève en 1720 où il avait été reçu bourgeois en 1678. Pour réaliser sa carte du Léman, il bénéficie des travaux de son frère Nicolas, un scientifique de renom, proche des Cassini et surtout de Newton. Les frères Fatio sont notamment les premiers à avoir cherché à évaluer la hauteur du Mont Blanc, alors encore appelé la Montagne Maudite, dont il estime l'altimétrie du point culminant à 4728 mètres (au lieu de 4810 m). Ils seront reçus l'un et l'autre à la Société royale de Londres.
Antoine Chopy est né à Narbonne en 1674, émigre à Genève où il exerce la profession de régent au Collège, tout en développant une activité de graveur et de miniaturiste. Il a notamment gravé des vues panoramiques de Genève d'après Robert Gardelle. Il meurt dans sa ville d'adoption en 1760.
Téléchargement
Donnée non disponible en téléchargement. Utilisez gratuitement le formulaire de commande de données volumineuses.
Service web en libre accès (utilisateurs avancés)Detail
OPEN DATADétail

Pages