Ecusson de la République et du canton de Genève


REPUBLIQUE
ET CANTON
DE GENEVE

Changer la couleur des liensDiminuer la taille du texteAugmenter la taille du texteImprimer la page
ge.ch
 
Ge.ch > Noms géographiques du canton de Genève

Noms géographiques du canton de Genève

Terrasse Agrippa-D'AUBIGNÉ

Agrippa d'Aubigné (1552-1630), défenseur de la foi protestante

Terrasse Agrippa-D'AUBIGNÉ

Description

Cette terrasse anciennement connue sous le nom de terrasse de l'Evêché, se trouve au chevet de la cathédrale de St-Pierre et surplombe la place de la Madeleine et la rue de la Fontaine. C'est là qie se trouvait jusqu'en 1940 la prison de l'Evêché.

Le nom actuel de cette terrasse est celui d'un des plus illustre français réfugié à Genève au XVII siècle. Historien, littérateur et capitaine huguenot, Agrippa d'Aubigné naquit près de Pons en Saintonge en 1552. Envoyé à Genève pour y faire des études, que dirigea Théodore de Bèze, il revint en France et combattit au côté du prince de Condé, chef des protestants. Il s'attacha ensuite à la cause du roi de Navarre. Quand ce dernier, abjurant la foi réformée, devint Henri IV de France, d'Aubigné déposa l'épée, ne pouvant admettre l'abjuration de son maître. Il entra dans l'opposition dès l'abjuration de ce monarque. Après la mort d'Henri IV, d'Abigné passa plusieurs années dans la retraite où il écrivit plusieurs ouvrages notamment "Histoire Universelle depuis 1550 jusqu'en 1601" et les "Tragiques" (1616) son oeuvre capitale, un poème satirique d'une grande force d'inspiration.

Réfugié à Genève en 1620, il s'employa à restaurer les fortifications de la ville. Il était infiniment respecté en notre ville, mais il commença à devenir suspect à cause du rôle politique qu'il aspirait à jouer au début de la Guerre de Trente Ans. D'Aubigné mit ses talents au service de la ville et fit ajouter de nouvelles fortifications du côté de Saint-Victor et de Saint-Jean. Il avait formé le projet de "faire des cités helvétiques un camp protestant au service d'une fédération des puissances réformées". Berne l'appela et le reçut avec de grands honneurs ; Bâle le consulta à son tour.

D'Aubigné acquit en 1620 la terre du Crest à Jussy où il bâtit le château actuel. Là, il recevait l'élite de la société genevoise. Retiré au château du Crest c'est là qu'il mourut en 1630, âgé de 78 ans.

Définition de l'Arrêté du Conseil d'Etat

Secteur 001 : 47. Terrasse Aggrippa - D'AUBIGNE - Rue de la Fontaine / Rue de l'Evêché

Anecdotes

Carte