Ecusson de la République et du canton de Genève


REPUBLIQUE
ET CANTON
DE GENEVE

Changer la couleur des liensDiminuer la taille du texteAugmenter la taille du texteImprimer la page
ge.ch
 
Ge.ch > Noms géographiques du canton de Genève

Noms géographiques du canton de Genève

Rue MAURICE

En hommage à Frédéric-Guillaume Maurice, Maire de la Ville de Genève en 1801.

Rue MAURICE

Description

Frédéric-Guillaume Maurice (1750-1826), avocat à Genève, fut nommé maire de la Ville en 1801 par décret de Napoléon Bonaparte, premier consul. Plus tard, il devint baron de l'Empire.

A la Restauration, il devint membre du Conseil représentatif. Son administration fut bénéfique pour la Ville qu'il embellit en créant des promenades publiques, notamment celle de Saint-Antoine, et en la dotant de plusieurs fontaines. En 1795, il avait créé, avec Marc-Auguste et Charles Pictet, la "Bibliothèque britannique".

En 1810, au cours d'un hiver particulièrement froid et rigoureux, il organisa comme maire une distribution de bois aux pauvres et fit une collecte en leur faveur. Il était d'une grande bonté et son dévouement et sa bienveillance étaient appréciés de chacun. C'est en qualité de maire qu'il assista à la Restauration à laquelle il travailla ardement.

Il mourut en 1826.

Définition de l'Arrêté du Conseil d'Etat

Secteur 001: 108. Rue MAURICE (Frédéric-Guillaume-, 1775-1851, maire de Genève) - Rue Etienne-DUMONT / Promenade de Saint-Antoine

Anecdotes

  • Autrefois, le quartier des bordels était situé à deux pas de la Cathédrale. Les noms des rues évoquaient d’ailleurs très bien le lieu : rue des Belles-Filles, rue Chausse-Con, cul-de-sac du Vieux-Bordel. Au fil du temps, le quartier évoluant, les nouveaux habitants eurent honte de leur adresse et les rues furent débaptisées. La rue des Belles-Filles fut nommée Rue Etienne Dumont en l’honneur d’un émérite Pasteur. L’impasse du Vieux-Bordel devint la Rue Maurice, du nom d’un maire sous l’occupation française. Bizarrement, seule la Rue Chausse Con garda sa vocation première en mémoire en devenant la rue Chausse Coq, en rappel aux jeunes libertins qui étaient chaussés par les cordonniers du quartier.

Carte