Ecusson de la République et du canton de Genève


REPUBLIQUE
ET CANTON
DE GENEVE

Changer la couleur des liensDiminuer la taille du texteAugmenter la taille du texteImprimer la page
ge.ch
 
Ge.ch > Noms géographiques du canton de Genève

Noms géographiques du canton de Genève

Rue De-CANDOLLE

En l'honneur de la famille De-Candolle, botanistes genevois.

Rue De-CANDOLLE

Description

Augustin Pyramus de Candolle (1778-1841), célèbre botaniste, professeur suppléant de Cuvier au Collège de France, puis titulaire pendant huit ans de la chaire de botanique à l'université de Montpellier. Son buste a été érigé dans l'actuel parc des Bastions (jardin des plantes). D'une santé délicate, au  lieu de fréquenter les classes et de s'ébattre avec les enfants de son âge, il dut se confiner à la maison et bientôt la lecture devint sa distraction préférée, et par elle il développa grandement ses goûts littéraires.

La campagne de ses parents avoisinait celle du naturaliste Charles Bonnet. Ayant souvent l'occasion de voir les collections de plantes et d'insectes de ce dernier, il se passionna pour l'histoire naturelle. A 18 ans, nous le retrouvons à Paris où il poursuit ses études depuis que sa santé s'est améliorée. Il y révéla son talent et sa science en publiant un premier ouvrage en quatre volumes sur les plantes grasses. Il eut l'honneur de remplacer plus d'une fois le professeur Cuvier, dans ses leçons.

Entre temps il avait achevé ses études pour l'obtention du titre de médecin. Mais la vue des malades l'attristait si fort qu'il ne put se résoudre à pratiquer. Il lui en coûtait moins , dit-il plus tard, de voir mourir des plantes que des hommes.

Après avoir professé quelques temps la botanique à Montpellier, il vint l'enseigner à Genève où sa réputation l'avait précédée. Il continua l'enrichissement de son célèbre herbier et créa, de toute pièce, le Jardin Botanique.

Il fut député au Grand Conseil. Il fut associé étranger à l'Institut de France, membre de la société royale de Londres, correspondant de plusieurs académies. Parmi ses nombreux ouvrages, citons : "Théorie élémentaire de la botanique" (1813), "Traité sur la physiologie et l'organographie végétale" (1827-1832).

Il mourut en 1841.

Ses travaux furent continués par son fils Alphonse-Louis-Pierre Pyramus (1806-1893) et son petit-fils Anne-Casimir-Pyramus (1836-1918). Dans le 5e arrondissement de Paris, dans le quartier du Jardin-des-Plantes, une rue de Candolle honore également le botaniste genevois.

Images

Définition de l'Arrêté du Conseil d'Etat

Secteur 001 : 49. Rue De-CANDOLLE -Rue du Conseil-Général / Boulevard Emile-JAQUES-DALCROZE

Anecdotes

Carte