Ecusson de la République et du canton de Genève


REPUBLIQUE
ET CANTON
DE GENEVE

Changer la couleur des liensDiminuer la taille du texteAugmenter la taille du texteImprimer la page
ge.ch
 
Ge.ch > Noms géographiques du canton de Genève

Noms géographiques du canton de Genève

Route des Franchises

Désigne le territoire placé sous la souveraineté de l'évêque

Route des Franchises

Description

Ce terme désigne le territoire de Genève placé directement sous la souveraineté de l'évêque et provient des libertés et franchises reconnues aux bourgeois de Genève dès le XIIIe siècle.

Ce nom est destiné à commémorer l'élargissement des Franchises, de l'ancienne limite de St-Gervais à la limite de l'ancienne commune de Pt-Saconnex en 1528, suite à la libération de Genève et la conquête du Pays de Gex par les bernois, en 1535-36.

Elles furent codifiées par l'évêque Adhémar Fabri en 1387. A l'époque de ce dernier, les murailles formaient la limite du côté de SaintGervais. Sur la rive gauche, les Franchises s'étendaient du nant de Traînant aux chemins de Grange-Canal, Chevillarde, Velours jusqu'à l'Arve et suivaient ensuite le cours de l'Arve jusqu'au Rhône.

En 1445, les Franchises s'accroissent au sud-ouest d'une étroite bande d'alluvions achetée à la Maladière de Carouge.

En 1536, Berne qui a desserré l'étreinte savoyarde, accepte de donner un peu d'air à la ville en éloignant les limites des Franchises. Sur la rive gauche, elles sont reportées au-delà du village
de Cologny, entre le lac et la route de Vandoeuvres, puis longent les routes de Grange-Canal et de Chêne jusqu'au cours de la Seymaz et de l'Arve. Sur la rive droite, les Franchises comprennent
toute la paroisse de Saint-Gervais, dès les confins de Châtelaine à Morillon, en incluant le Bouchet et le Petit-Saconnex. L'acte définitif est daté du 23 mai 1538 et a été confirmé par les Traités de Paris (1749) et de Turin (1754).

Définition de l'Arrêté du Conseil d'Etat

Rue de Lyon / Avenue Edmond-VAUCHER

Anecdotes

Carte