Ecusson de la République et du canton de Genève


REPUBLIQUE
ET CANTON
DE GENEVE

Changer la couleur des liensDiminuer la taille du texteAugmenter la taille du texteImprimer la page
ge.ch
 
Ge.ch > Noms géographiques du canton de Genève

Noms géographiques du canton de Genève

Chemin de la Source-Saint-Jean

Ancien lieu-dit évoquant une petite fontaine naturelle et le couvent de bénédictins <<Saint-Jean-hors-les-Murs>>

Chemin de la Source-Saint-Jean

Description

L'ancien lieu-dit <<la Source>> devait évoquer une petite fontaine naturelle, aujourd'hui disparue. Quand à la référence à Saint-Jean, il s'agit du couvent de bénédictins <<Saint-Jean-hors-les-Murs>> qui possédait de nombreuses terres dans la région et qui laissa son nom à tout un quartier genevois de la rive droite du Rhône. Le couvent avait été bâti au Xe siècle aux portes de la ville, c'est-à-dire hors des limites des Franchises, et à proximité des grandes voies de communication. Des miracles ayant été attestés à cet endroit, de nombreux pèlerins se pressaient vers le couvent espérant obtenir ainsi la guérison ou le salut; en particulier, ils priaient devant les nombreuses reliques de Saint jean-Baptiste qui avaient été rassemblées dans cette institution.
Politiquement, le prieuré relevait de la juridiction de la seigneurie de Gex et bénéficiait d'une certaine indépendance face aux autorités genevoises, ce qui lui permit de devenir un véritable centre politique et religieux. Sur le plan ecclésiastique, le couvent de Saint-Jean-hors-les-murs dépendit, jusqu'au XIIe siècle, de l'évêque puis de l'abbaye bénédictine d'Ainay, à Lyon.
L'église et le couvent ont été démolis en 1535, quand les Genevois adoptèrent la Réforme et confisquèrent ou détruisirent tous les anciens biens ecclésiastiques; les pierres furent alors réutilisées pour réparer et renforcer les remparts de la ville.
On peut aujourd'hui voir les vestiges de l'édifice en bas du plateau de Saint-jean, à côté du pont Sous-Terre.

Images

Anecdotes

Carte