Ecusson de la République et du canton de Genève


REPUBLIQUE
ET CANTON
DE GENEVE

Changer la couleur des liensDiminuer la taille du texteAugmenter la taille du texteImprimer la page
ge.ch
 
Ge.ch > Noms géographiques du canton de Genève

Noms géographiques du canton de Genève

Chemin de l'Argile

Matériau nécessaire à la fabrication de la tuile

Chemin de l'Argile

Description

L'argile est une roche sédimentaire, souvent meuble (glaise), qui, imbibée d'eau, peut former une pâte plus ou moins plastique pouvant être façonnée et durcissant à la cuisson.

Ce nom évoque les traces de l'industrie de la tuile sur le territoire communal de Bellevue. C'est en effet à cet endroit qu'a été extrait pour la première fois l'Argile nécessaire à la fabrication de la tuile.

La légère dépression du terrain, visible à l'oeil nu, résulte de l'extraction de l'argile en ce lieu.

L'exploitation de la tuile, du lat. tegula, de tegere: "couvrir", ne date d'ailleurs pas d'aujourd'hui: l'argile de la région fut déjà exploitée à l'époque romaine, et des vestiges mis à jour sur les lieux du village de Bellevue le confirment. (voir article ci-dessous).

La dernière tuilière (on ne disait pas alors tuilerie) fut construite par Ginevro Antonietti en 1905, puis, la matière première épuisée, elle a été transplantée en 1944 à Bardonnex. Quelques activités animèrent encore la vieille fabrique avant qu'elle ne fût définitivement désaffectée.

Le 22 août 1956 que la Protection antiaérienne mina la cheminée pour l'abattre. Ainsi s'achevait une industrie à l'essor de laquelle de nombreux habitants de la région avaient contribué, sans compter les nombreux ouvriers, - une septentaine, dans les années 1930-1940 - recrutés près d'Udine (Italie), qu'on entendait le soir entonner à plusieurs voix les mélopées de leur Frioul natale."

Définition de l'Arrêté du Conseil d'Etat

au chemin partant de la route des Tuileries en direction du chemin Aux-Folies

Anecdotes

Carte