Ecusson de la République et du canton de Genève


REPUBLIQUE
ET CANTON
DE GENEVE

Changer la couleur des liensDiminuer la taille du texteAugmenter la taille du texteImprimer la page
ge.ch
 
Ge.ch > Noms géographiques du canton de Genève

Noms géographiques du canton de Genève

Avenue Alice-et-William-FAVRE

Cette dénomination rend hommage à Alice et William Favre, frère et soeur.

Avenue Alice-et-William-FAVRE

Description

Alice FAVRE (1851-1929), Présidente de la Croix-Rouge genevoise

Alice Favre est une philanthrope impliquée dans la Croix-Rouge genevoise à la fin du 19ème siècle et jusqu’à l’entre-deux-guerres. Elle en est la présidente de 1914 à 1919.

Malgré les origines d’Alice Favre, qui grandit dans la haute bourgeoisie genevoise, très peu d’informations sont disponibles sur sa vie et les historiens et historiennes ne se sont encore que peu intéressés à son parcours. Elle aurait passé ses jeunes années dans la villa La Grange, la maison familiale qui se trouve encore aujourd’hui au milieu du parc de la Grange.

C’est dans cette maison qu’en 1864 un gala est organisé en l’honneur des diplomates chargés de la signature de la convention de Genève qui inaugure les bases du droit humanitaire en temps de guerre. À cette époque, Alice Favre a 13 ans, et cet évènement fut peut-être sa première expérience avec l’organisation qui allait devenir sa vocation.

Pendant la guerre, Alice Favre et la Croix-Rouge genevoise organisent l’accueil des réfugiés et soldats à Genève. Elle met également en place des paquets de Noël pour les soldats suisses en poste à la frontière. Et quand la guerre se termine, en 1919, son engagement ne s’arrête pas pour autant. Elle rejoint le Comité central de la Croix-Rouge suisse et dirige un nouveau programme d’activités qui comprend notamment la création d’un dispensaire d’hygiène sociale à Genève, réinventant ainsi le rôle de la Section genevoise en tant de paix qui prend une direction sociale et locale.

William FAVRE (1843-1918) fut conseiller municipal des Eaux-Vives pendant de longues années et adjoint au maire.

Le 28 juin 1917, le Conseil administratif de Genève signait avec William Favre la convention par laquelle ce dernier faisait donation à la Ville du parc de La Grange en nue-propriété "pour être affecté à perpétuité à un parc public inaliénable destiné à l'agrément de la population genevoise". Il est aujourd'hui l'un des plus beaux de Genève. Wiliam Favre est resté célèbre dans la mémoire des genevois en raison du legs magnifique qu'il fit à sa mort.

Sur demande de la Ville de Genève et après validation par la commission cantonale de nomenclature (CCN), le Conseil d'Etat a approuvé le changement de nom de dix rues ou espaces publics au profit de personnalités féminines. Ces modifications s'inscrivent dans la continuité du projet "100 Elles*", lancé en 2019 et visant à apposer cent plaques de rues portant des noms de femmes marquantes. Le Conseil d'Etat se réjouit ainsi de pouvoir donner suite à la motion intitulée "Pour une reconnaissance dans l’espace public du rôle joué par les femmes dans l’histoire genevoise". Conscient de l'importance de cette thématique et en lien avec la réponse à cette motion, le gouvernement a également modifié, en juin dernier, le règlement sur les noms géographiques et la numérotation des bâtiments afin de simplifier la possibilité de dénomination pour des personnalités ayant marqué l'histoire de Genève en privilégiant les noms de femmes, que ce soit pour les rues ou pour les établissements secondaires supérieurs de formation générale (voir point presse du 3 juin 2020).

L'avenue William-FAVRE est rebaptisée avenue Alice-et-William-FAVRE

Images

Anecdotes

  • Plus d'informations sur le projet 100elles*
  • Le changement des adresses lié a ces changement de dénomination sont réalisés au début de l'année 2021