Ecusson de la République et du canton de Genève

REPUBLIQUE ET CANTON DE GENEVE

Changer la couleur des liens Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer la page
 
ge.ch
 
Ge.ch > Service de la promotion économique de Genève - Guichet PME PMI > Franc fort : prolongation de la durée d'indemnisa...
 

Franc fort : prolongation de la durée d'indemnisation en cas de réduction de l'horaire de travail

Franc fort : prolongation de la durée d'indemnisation en cas de réduction de l'horaire de travail
Date Publication 
29.01.2016
Introduction 

Le 13 janvier 2016, le Conseil fédéral a prolongé la durée d'indemnisation en cas de réduction de l'horaire de travail, qui passe de douze à dix-huit mois. En parallèle, le délai d'attente est réduit à un jour par période de décompte.

La présente modification d'ordonnance entre en vigueur le 1er février 2016 et prend effet jusqu'au 31 juillet 2017. Les entreprises touchées par la force du franc suisse ont ainsi plus de temps pour s'adapter à la nouvelle situation du marché.

 

Jusqu'à la fin du mois de janvier 2016, les entreprises ont pu requérir des indemnités en cas de réduction de l'horaire de travail durant douze mois au maximum en deux ans. La prolongation de la durée maximale d'indemnités journalières à dix-huit mois à partir du 1er février 2016 permet aux entreprises concernées d'avoir plus de temps de s'adapter à la nouvelle situation et de créer d'éventuels débouchés commerciaux. Tant les employés que les entreprises profitent de cette possibilité. Les employés peuvent ainsi rester dans un rapport de travail et conserver leur savoir-faire au sein de leur entreprise.

 

En 2016, le taux de chômage moyen devrait s'élever à 3,6 %, cettevaleur se situe sensiblement au-dessus de la moyenne suisse attendue sur le long terme. La réduction de l'horaire de travail est un moyen efficace pour éviter les licenciements hâtifs en période de difficultés économiques. Afin de pallier l'augmentation du chômage, le Conseil fédéral a décidé de prolonger la durée d'indemnisation en cas de réduction de l'horaire de travail et de procéder à une réduction du délai d'attente qui passera de trois, respectivement deux jours à un jour pour toutes les périodes.

 

Informations complémentaires