Ecusson de la République et du canton de Genève

REPUBLIQUE ET CANTON DE GENEVE

Changer la couleur des liens Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer la page
 
ge.ch
 
Ge.ch > Service de la promotion économique de Genève - Guichet PME PMI > innovation
 

innovation

Date Publication 
01.02.2011
Introduction 

Dans le Tableau de bord de l’Union de l’innovation (TBUI) 2010, la Suisse est à nouveau en tête des pays innovants en Europe.

En comparaison avec les sites économiques européens leaders, sa performance en matière d’innovation affiche une croissance supérieure à la moyenne de plus de 4 %. L’index publié aujourd’hui à Bruxelles confirme la consolidation à haut niveau du pôle d’innovation qu’est la Suisse. Ces résultats témoignent d’un système d’innovation équilibré doté d’une position solide face à la concurrence mondiale. Le Danemark, l’Allemagne, la Finlande, la Suède et le Royaume-Uni forment avec la Suisse le groupe des leaders en matière d’innovation en Europe.

 

Informations complémentaires
 

 

Date Publication 
10.02.2011
Introduction 

La loi L10490 (LJEDI) qui améliore considérablement les conditions cadres pour les jeunes entreprises développant des innovations est entrée en vigueur le 8 février.

Une procédure simplifiée permet, depuis peu, aux sociétés de bénéficier plus facilement d’allégements fiscaux, en particulier d’une exonération de l’impôt sur le capital. Elles pourront ainsi consacrer leur capital à des fins de recherche et développement, d’emploi, de services ou d’équipements.

 

Cette loi a pour but de simplifier les procédures d’octroi d’allègements fiscaux aux jeunes sociétés innovantes. Celles-ci ne devront plus fournir un dossier complexe pour soumettre une demande d’exonération fiscale. Il leur suffira de remplir un questionnaire qui permettra de mettre en évidence le caractère innovant de l’entreprise.

 

La promotion de l’innovation et le développement de nouvelles sociétés sont parmi les objectifs prioritaires du Conseil d’Etat. La loi permet de simplifier les procédures administratives pour les entreprises d’une part et de favoriser le développement de nouvelles sociétés d’autre part. Ainsi, les sociétés technologiques ayant levé des fonds importants pour développer de nouveaux produits ne seront plus pénalisées par un impôt sur le capital et pourront investir ces montants dans le développement de leur projet. Il s’agit d’une avancée concrète et précieuse pour les entrepreneurs.

 

La démarche est réservée aux jeunes entreprises innovantes et le statut est accordé sur la base de six critères cumulatifs (cf. Art. 2 de la loi). Un seul questionnaire permet au Service de la promotion économique de Genève de se prononcer sur l’attribution du statut à toute entreprise qui en fait la demande. Si l’entreprise remplit les conditions requises, elle peut alors transmettre son dossier à l’administration fiscale cantonale qui se chargera alors de traiter la demande d’exonération. Il est à noter que le statut JEDI n’entraîne aucun droit formateur.
 

Date Publication 
15.02.2011

Près de 70 leaders d'opinions et dirigeants d'entreprises romands se sont exprimés ce soir sur leur vision du marketing et de l'innovation. Un panel réuni à l'initiative de la Promotion économique de Genève et de Procter & Gamble.

 

• 38% des sociétés représentées sont déjà présentes sur les réseaux sociaux et 22% comptent le faire dans l’année à venir ;
• 84% des dirigeants romands considèrent que leurs consommateurs se sont transformés en acteurs de la marque par le biais des blogs et des réseaux sociaux;
• 90 % d’entre eux estiment que la communication sur les réseaux sociaux leur permettra d’augmenter les ventes à terme ;
• 92% d'entre eux pensent que la publicité dans les médias traditionnels ne disparaitra pas ces 10 prochaines années ;

 

A l'invitation du Service de la promotion économique de Genève et de Messieurs Pierre-François Unger, conseiller d'Etat genevois chargé du Département des affaires régionales, de l'économie et de la santé, et Giovanni Ciserani, président Europe de l'Ouest de Procter & Gamble, quelque 70 dirigeants d'entreprise et leaders d'opinions romands se sont réunis pour échanger leur savoir et leur opinion sur l'innovation dans le marketing. Une soirée inspirante qui a rassemblé des orateurs parmi les plus innovants de la région: Josée Bélanger Simko, fondatrice de Toutmorrow, Claude Hauser, président du Conseil d'Administration de la Fédération des coopératives Migros, Mohamed Samir, vice-president Fabric Care pour l'Europe de l'Ouest P&G, Jérôme Ventura, CFO Spineart et Pascal Meyer, fondateur de Qoqa.ch.

  

Des dirigeants d'entreprise enclins à l'innovation

"Innover en marketing c'est revoir intégralement sa façon d'appréhender le marché, être prêt à bousculer ses repères et ses certitudes pour se lancer sur des chemins inconnus" témoigne Giovani Ciserani de P&G. De son côté, Pierre-François Unger a souligné que "le champ de l'innovation dépasse de loin la question de l'investissement en R&D. En fait, il s'agit d'adopter une véritable culture de l'innovation en entreprise." Une façon de penser que les intervenants de la conférence ont pu démontrer, ceci dans des domaines aussi variés que le medtech, les biens de consommation, la distribution ou la vente de produits en ligne.

 

Un système de vote interactif a permis de recueillir en temps réel la réaction des participants et permis de conclure que les dirigeants romands se sont d'ores et déjà plongés dans le bain de l'innovation dans leurs stratégies marketing.

 


 

Service de la promotion économique de Genève
Le Service de la promotion économique de Genève a pour mission de favoriser la création d’entreprises dans le canton, et de faciliter le développement des entreprises qui y sont installées. A l’écoute des besoins des multinationales et des PME menant des activités d’innovation, il favorise et renforce la capacité d’assemblage des compétences présentes à Genève et dans la Lake Geneva Région. Il est particulièrement actif dans le domaine de l’innovation au travers des plateformes de promotion Alp ICT, BioAlps, CleantechAlps et Micronarc.

 

Procter & Gamble
«Innovation is our lifeblood». L’innovation constitue un des piliers stratégiques de P&G pour offrir à ses consommateurs des produits et services de haute qualité. Une politique d’innovation intensive qui s’appuie sur de multiples connections entre savoirs internes et externes. Avec 9'000 chercheurs, dont 1'100 docteurs dans le monde, l’investissement en R&D s’est élevé à $ 2 milliards en 2009-2010. P&G recourt à des réseaux externes pour enrichir son innovation et est passé d’une vision Recherche et Développement à une vision «Connect & Develop».
www.pgconnectdevelop.com / www.ch.pg.com

 

P&G à Genève
Depuis 1956, Procter & Gamble se développe sur Genève. En 1999, elle y crée son siège stratégique pour l’Europe, le Moyen-Orient et l’Afrique.
Avec plus de 3'100 employés (début 2011) de 70 nationalités, principalement suisse et européennes, P&G est à l’image de Genève, ville internationale ouverte sur le monde.
Au travers de ses marques leaders que sont notamment Pampers®, Ariel®, Dash®, Always®, Mr. Propre®, Pantene®, Head & Shoulders®, Mach3®, Pringles®, Iams®, Oral-B®, Duracell®, Wella, Gillette® ou encore Braun, P&G est présente dans le monde entier. 135’000 collaborateurs travaillent dans près de 80 pays.

  


 

Service de la promotion économique
Daniel Loeffler
Directeur
daniel.loeffler@etat.ge.ch
Tél. +41 (0)22 388 34 34

 

Procter & Gamble
Frédérique Reeb-Landry
Directrice générale P&G Genève
Reeblandry.f@pg.com
Tél. + 41 (0)22 709 73 91

  


 

Visionnez la vidéo

 

 

Date Publication 
02.07.2010

Le Grand Conseil a adopté ce jour un nouveau projet de loi qui améliore considérablement les conditions cadres pour les jeunes entreprises développant des innovations  (JEDI). Une procédure simplifiée leur permettra désormais de bénéficier facilement d'allégements fiscaux et d'une exonération de l'impôt sur le capital. Elles pourront ainsi consacrer leur capital à des fins de recherche et développement, d'emploi, de services ou d'équipements.

 

Fruit d'une collaboration exemplaire entre le département des affaires régionales, de l'économie et de la santé (DARES) et le département des finances (DF), ce projet de loi, qui figure au nombre des objectifs de législature du Conseil d'Etat, vise à promouvoir l'innovation et le développement de nouvelles sociétés à haute valeur ajoutée dans notre canton. Il s'adresse uniquement aux entreprises innovantes qui dépensent, chaque année, au moins 35% de leurs charges dans des activités de recherche, dont au moins la moitié sur le territoire suisse. Même si elles ne dégagent en général pas de bénéfices durant les premières années de leur existence, ces jeunes entreprises sont aujourd'hui taxées sur le capital. Ce projet de loi permettra de ne pas amputer fiscalement ces ressources difficiles à obtenir sur les marchés, et qui doivent servir avant tout à financer la recherche et le développement.

 

Le statut de jeune entreprise développant des innovations (JEDI) est accordé sur la base de six critères cumulatifs. Un seul questionnaire, élaboré conjointement par le DARES et le DF, permet au service de la promotion économique (DARES) de se prononcer sur l'attribution du statut de JEDI à toute entreprise qui en fait la demande. Si l'entreprise remplit les conditions requises, son dossier est directement transmis à l'administration fiscale cantonale, qui se charge de traiter la demande d'exonération.

 

Grâce à ce statut, les entreprises "JEDI" sont intégrées dans le dispositif prévu par l'article 10 de la Loi sur l'imposition des personnes morales (LIPM) qui permet au Conseil d'Etat d'accorder des allégements fiscaux en matière d'impôt sur le capital et sur le bénéfice des personnes morales, lorsque celles-ci remplissent un certain nombre de conditions. La démarche simplifiée prévue par la nouvelle loi sera toutefois réservée aux jeunes entreprises innovantes.

 

Pour tout complément d'information :
M. Pierre-François Unger, conseiller d'Etat chargé du département des affaires régionales, de l'économie et de la santé, tél. +41 (22) 546 88 01
M. David Hiler, conseiller d'Etat chargé du département des finances, tél. +41 (22) 327 38 07

 

Date Publication 
02.09.2009

ST-Ericsson, leader dans le domaine du design, de la création et du développement de composants pour la téléphonie mobile, a inauguré hier son siège social à Genève. Créée en février 2009, la société est une joint-venture à parts égales entre STMicroelectronics et Ericsson, deux acteurs-clés du secteur des technologies de l'information et des communications (TIC). Ayant fait le choix de Genève pour son quartier général ainsi qu'un centre de design, ST-Ericsson démontre l'attractivité du canton pour le développement d'activités dans des domaines high-tech. Cette implantation confirme la pertinence de la stratégie de promotion économique de Genève, axée notamment sur le soutien à l'innovation et le développement de centres de décision et de coordination.

 

L'inauguration s'est déroulée hier à Plan-les-Ouates, en présence d'Alain Dutheil, PDG de ST-Ericsson, Carlo Bozotti, PDG de STMicroelectronics, Hans Vestberg, CFO et futur PDG d'Ericsson, de Pierre-François Unger, conseiller d'Etat en charge du département de l'économie et de la santé du canton. Le programme des festivités, ponctué par les interventions de ces dirigeants et une visite d'entreprise, a donné l'occasion de découvrir le modèle d'affaires de ST-Ericsson et les raisons du choix de Genève pour son développement.

 

Leader global de l'industrie dans un domaine de pointe - le design, la création et le développement de composants pour la téléphonie mobile - ST-Ericsson emploie actuellement plus de 8'000 personnes dans le monde, dont plus de 60 à Genève, avec près de 85% de ses employés actifs dans la recherche et le développement. Avec un quartier général à Genève, l'entreprise possède également d'importants centres d'activité en France, en Suède, en Chine, au Japon et en Corée. Comme l'a souligné Alain Dutheil, "Plus de la moitié de tous les téléphones portables utilisés actuellement se basent sur des produits et des technologies développés par ST-Ericsson. Quatre milliards de téléphones ont été conçus en utilisant des produits et des technologies de l'entreprise et plus d'un milliard sur la base de la plateforme complète développée par ST-Ericsson."

Genève: un choix stratégique qui renforce les collaborations en matière de R&D

Lors de son intervention M. Dutheil a mentionné également les raisons qui ont présidé au choix de la localisation des opérations de ST-Ericsson: "Genève est un centre international-clé, où se trouve également le siège de l'une de nos compagnies-mères. C'est aussi un site proche de nos hubs de R&D et qui nous permet notamment de développer des collaborations essentielles avec les universités et instituts de recherche de la région."

Pierre-François Unger a souligné l'apport de ST-Ericsson pour la place économique genevoise. "Un événement comme celui que nous célébrons aujourd'hui, a des retentissements extrêmement positifs en ce qui concerne l'activité économique et les emplois. En implantant son centre de décision dans le canton, cette joint-venture innovante renforce encore Genève en tant que pôle de compétence dans le domaine des technologies de l'information et de la communication, un des clusters majeurs de la région."
 

Pour tout complément d'information :
M. Daniel Loeffler, directeur du Service de la promotion économique de Genève;
daniel.loeffler@etat.ge.ch; Tél. +41 (0) 22 388 34 34; Fax +41 (0) 22 388 31 99

 

Logo 
Catégorie 
Initiatives fédérales
Mission 

Promotion de l’innovation et soutien à la création et au développement de start-up high tech à fort potentiel de croissance en offrant gratuitement aux entrepreneurs un programme dédié d’accompagnement par des coachs expérimentés

Interventions / Prestations 
  • Coaching «élaboration d’un business plan» «développement commercial» «propriété intellectuelle»
  • Aide à la levée de fonds
  • Mise en relation avec nos partenaires industriels, académiques, financiers ainsi que nos ‘hubs’ à l’étranger
  • Projets CTI (projets de R&D axés sur les besoins du marché et menés dans le cadre d’une collaboration entreprises/hautes écoles)
Conditions 
  • Entreprises suisses, potentiel pour une croissance durable
  • Activités basées sur les sciences & technologies
  • Technologie ou modèle commercial innovant et difficilement copiable
  • Premier concept technique (par ex. prototype)
  • Equipe ambitieuse, prête à se faire coacher

Secteurs d'activité
Start-up high tech à fort potentiel

Contact 
Intégré à "Sous la loupe" 
Oui








 

Les étapes de la création d'entreprise

  1. Réflexion préalable sur le projet
  2. Activités et professions réglementées
  3. Business Plan (ou plan d'affaires)
  4. Choix de la forme juridique et inscription au Registre du Commerce
  5. Droit du travail, main d'oeuvre etrangère et assurances sociales
  6. Financement, comptabilité, fiscalité et TVA
  7. Autres éléments à prendre en considération en fonction de votre projet
  8. Les aides et les organismes d'aide existants

 


 

7. Autres éléments à prendre en considération en fonction de votre projet

En fonction de l'importance et de la nature de votre projet, il convient également de considérer d'autres problèmatiques, telles que celles mentionnées ci-dessous :

Locaux - Immobilier

 
Les critères à prendre en considération lors du choix d’implantation d’une entreprise sont de deux ordres: les premiers concernent les caractéristiques techniques du bâtiment (surface, volume, hauteur) alors que les seconds ont trait à l’environnement de l’entreprise et à l’infrastructure générale (taux d’imposition, disponibilité de main-d’oeuvre, équipement, liaison avec le réseau de transports publics).
 
Avant de se lancer dans de longues et coûteuses procédures d’acquisition, de transformation ou de construction, il convient de vérifier si l’activité de l’entreprise est possible dans les locaux envisagés. Le canton dispose de plans d’affectation du sol (plans de zones, plans localisés de quartier - PLQ -, plans d’utilisation du sol - PUS - en Ville de Genève) qui fixent précisément pour quelles affectations sont prévues les différentes portions de son territoire. Il est à préciser que l'achat de biens immobiliers nécéssite l'intervention d'un notaire.
 
 
Il existe plusieurs zones industrielles et artisanales, la plupart gérées par la Fondation pour les terrains industriels de Genève (FTI).
 
Un changement de destination des locaux est subordonné au dépôt d’une demande d’autorisation auprès du DCTI.
 
L'acquisition par les étrangers de surfaces commerciales n'est, en principe, pas soumise à autorisation, contrairement aux locaux d'habitation.
 
Les locaux doivent répondre à des normes énergétiques définies par le Service cantonal de l'énergie (ScanE).
 
Liens officiels :
 
Liens vers organisations faîtières :

 

Import - Export

 
Quiconque importe ou exporte des marchandises est responsable de leur déclaration aux douanes ainsi que des formalités douanières. L'Administration fédérale des douanes (AFD) fournit les renseignements et les services utiles en ligne.
 
Pour vous aider dans le développement de vos affaires à l'étranger :
  • OSEC Business Network Switzerland L'OSEC,organisme mandaté par la Confédération, a pour mission d'aider les entreprises suisses à se développer à l'international : promotion des exportations, des importations, des investissements et promotion de la place économique suisse à l’étranger.
  • OSEC Pool of Experts Cette plate-forme en ligne est un instrument précieux pour les PME orientées vers l’étranger et cherchant des "spécialistes pays". De nombreux spécialistes aux profils de compétences variés et disposant d’un savoir-faire très diversifié en matière d’activités à l’étranger y sont enregistrés. La banque de données propose de l’aide simple, rapide et gratuite aux PME qui souhaitent établir ou étendre leur activité à l’étranger.
  • L'Assurance suisse contre les risques à l'exportation (SERV), en tant qu'établissement de droit public de la Confédération, propose des solutions d'assurance à l'intention des exportateurs et institutions de financement. Elle permet aux exportateurs suisses d'accepter plus facilement des commandes de l'étranger, lorsque le paiement est menacé par l'instabilité politique ou économique du pays acheteur. La SERV remplit cette mission dans les domaines du marché de l'assurance des crédits, dans lesquels les acteurs privés ne s'engagent pas ou seulement de manière limitée.

 

Propriété intellectuelle

 
Vous avez une idée commerciale novatrice ou inventé quelque chose qui pourrait se commercialiser à long terme ? Dans ce cas, il est important de disposer d’une protection juridique.
Une nouvelle invention technique, une marque percutante, un design original, une œuvre artistique ont une chose en commun : ils sont le fruit d’un effort créatif. Le droit de la propriété intellectuelle permet de protéger ces créations significatives de l’esprit contre un usage abusif.
Attention, la propriété intellectuelle est un sujet complexe et il est bien souvent nécessaire de faire appel à des spécialistes du domaine.
 
Le droit des biens immatériels regroupe les droits de propriété industrielle et le droit d'auteur.
  • Au nombre des droits de propriété industrielle, on compte les brevets, les marques, les designs et les topographies de produits semi-conducteurs. On les appelle aussi «droits enregistrés» parce qu'ils ne prennent effet qu'avec leur inscription dans un registre. Le droit de la propriété industrielle englobe aussi les indications de provenance et, dans une certaine mesure, le droit de la concurrence.
  • Le droit d'auteur protège les œuvres littéraires et artistiques, ainsi que les prestations des artistes interprètes ou exécutants, des producteurs et des organismes de diffusion. Il naît automatiquement avec la création de l’œuvre. Il ne faut donc procéder à aucune formalité, ni dépôt, ni enregistrement.
 
N'oubliez pas de consulter les bases de données officielles pour faire des recherches d'antériorité.
 
L'IPI est l'autorité officielle d'enregistrement des brevets, des marques et des designs. Elle examine les demandes nationales, délivre les titres de protection et administre les registres officiels en Suisse. L'IPI s'occupe également des questions en rapport avec le droit d'auteur, il est également l'autorité de surveillance des sociétés de gestion des droits collectifs. Finalement, l'IPI propose des recherches dans le domaine des marques, fournit des informations sur les brevets et les technologies et dispense des formations sur des thèmes de la propriété intellectuelle.
 
Les autres organismes officiels du domaine sont :

 

Consultez le Guide en ligne pour innovateurs et créatifs de l'IPI.

 

Encouragement à l'innovation

 

Peu importe sa taille, l’entreprise, soumise à la pression croissante de la concurrence internationale, doit sans cesse intensifier sa force innovatrice. L'innovation, véritable moteur de croissance et de différenciation, est la clé de la compétitivité de l'économie suisse et en particulier des PME, qui doivent affronter la concurrence de marchés de plus en plus ouverts. La capacité d'innovation d'une entreprise est devenue un facteur important de son succès ou de son échec économique.
 
Les entreprises les plus compétitives font de plus en plus appel à une démarche dite "ouverte" en matière d’innovation. En complément de leurs propres centres de R&D, elles se tournent vers l’extérieur et construisent de véritables réseaux d’innovation pour renforcer la performance de leur organisation, c'est ce que l'on appelle "Open Innovation" ou échange de savoir entre les petites et les grandes entreprises.
 
Les secteurs les plus innovants contribuent pour une grande part au PIB du pays. Il est dès lors essentiel que les pouvoirs publics développent les conditions cadres nécessaires à la promotion d’une Suisse forte en matière d’innovation. Il en va de l’attractivité et de la présence pérenne des multinationales comme d’ailleurs du succès de nos starts up les plus créatives.
 
Cette volonté se concrétise par la création et le soutien de plates-formes diversifiées, en collaboration avec des partenaires externes, et notamment les structures romandes existantes, telles "Bioalps" pour les sciences de la vie, "AlpICT" pour les technologies de la communication et de l'information (TIC) ou encore "Micronarc" en matière de micro- et nanotechnologies.
 
Les incubateurs jouent un rôle prépondérant dans le soutien à l'innovation. A Genève, quatre incubateurs sont à la disposition des entrepreneurs: la Fongit, Eclosion, l'OPI et Genilem.
 
D'autres organismes sont dédiés à l'innovation :
  • Platinn (anciennement CCSO) a pour mission principale de renforcer le système d’innovation d’affaires des PME et start-up. Dans le cadre de son appui, Platinn favorise le développement des capacités d’entreprise, principalement: les sources d’idées d’innovation d’affaires, les ressources internes, les partenariats et collaborations. A noter que l'antenne genevoise de Platinn se trouve à l'OPI.
  • Alliance est le consortium de transfert de savoir et de technologies de Suisse romande et du Tessin. C’est à travers son Programme de liaison qu’Alliance tisse des liens entre les laboratoires et les entreprises, visant à intensifier les transferts de technologies, au double bénéfice des entrepreneurs et des chercheurs.
  • Euresearch Plateforme d'information pour les chercheurs en matière de recherche européenne, mandatée par le Secrétariat d'Etat à l'éducation et à la recherche (SER).
  • 7PCRD Dans le cadre du 7e Programme-cadre de recherche de l'UE pour 2007 à 2013, auquel la Suisse est associée à part entière, il est prévu 1,3 milliard d'euros pour le domaine de la recherche en faveur des PME.

 

Logo 
Catégorie 
Initiatives fédérales
Mission 

Soutenir les jeunes entreprises innovantes et sensibiliser les étudiants au thème de l’entreprenariat, en collaboration avec les Ecoles Polytechniques Fédérales, les Universités et les Hautes Ecoles Spécialisées

Interventions / Prestations 
  • Modules de formation offerts pour les projets les plus prometteurs
  • Outils et bases de connaissances pour la création de sociétés
  • Accès à un réseau national d’experts spécialisés dans le démarrage d’entreprise
Conditions 
  • Motivation et profil entrepreneurial des candidats
  • Projets avec une forte composante innovation/haute technologie

Secteurs d'activité
Tous secteurs d'activité, projet en lien avec l'innovation

Contact 
Date Publication 
21.01.2009

Acteur privilégié de l'aide aux entreprises, le Service de la promotion économique de Genève (SPEG) s'investira activement tout au long de l'année 2009 dans plusieurs manifestations qui veulent encourager l'innovation au sein des entreprises.

Pour être efficaces, les prestations aux entreprises doivent être accompagnées de mesures en faveur de l'innovation. Comme le souligne Daniel Loeffler, Directeur du SPEG, "dans une économie marquée par la crise, il est vital de miser sur l'innovation, véritable moteur de croissance et de différenciation."

Cette volonté se concrétise par la création et le soutien de plates-formes diversifiées, en collaboration avec des partenaires externes, et notamment les structures romandes existantes, telles "BioAlps" pour les sciences de la vie, "AlpicT" pour les technologies de la communication et de l'information (TIC) ou encore "Micronarc" en matière de micro- et nanotech.
Une première réflexion sur les enjeux de l'innovation a eu lieu le 15 janvier dans le cadre de la manifestation "Les défis de l’Open Innovation dans l’arc lémanique", organisée conjointement avec Procter & Gamble. Les événements suivants seront également proposés au public en 2009:

  • "Inforum" : organisé les 17 et 18 mars par l'Office de Promotion des Industries et des Technologies, soutenu par le SPEG, il vise à offrir une opportunité d'échanges pour les PME, les start-up et les grandes entreprises actives dans le secteur des TIC.
  • Le "BioInnovation Day" : organisé le 18 juin par Unitech, soutenu par BioAlps. Cette manifestation encourage le partage sur les derniers développements de la science et les nouvelles opportunités d'affaires.
  • La "Journée de l'Innovation" des HUG : elle se déroule le 25 septembre. Elle veut stimuler les découvertes et aider les collaborateurs de l'institution à valoriser leurs idées en resserrant les liens avec les acteurs du monde économique et industriel.
  • La journée "AlpicT" sur le stand Lake Geneva Region à Telecom 2009 : sous l'égide de la plate-forme romande des TIC, elle vise à présenter le savoir-faire existant dans ce domaine.
  • Un événement consacré aux technologies environnementales: qui, sous la direction de la promotion économique genevoise, permettra de réunir les acteurs-clé du domaine.

Par son soutien à ces événements, le SPEG remplit sa mission d'aide à la création et au développement d'entreprises locales. Selon Daniel Loeffler, "ces manifestations offriront des occasions d'échanges ciblés, l'innovation servant de fil rouge tout au long de l'année, afin d'aider les entreprises à se positionner au mieux sur le marché".
 

Contact pour plus d'information :
Service de la promotion économique;
Daniel Loeffler, Directeur; Tél: +41 (0)22 388 34 34, daniel.loeffler@etat.ge.ch; www.whygeneva.ch