Ecusson de la République et du canton de Genève


REPUBLIQUE
ET CANTON
DE GENEVE

Changer la couleur des liens Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer la page
ge.ch
 
Ge.ch > Archives

Archives

9. Les microfilms des Mormons

En 1948, donc peu après la Deuxième Guerre mondiale, la société de généalogie de l'Eglise de Jésus-Christ des Saints des derniers jours a obtenu l'autorisation de microfilmer aux AEG les «registres et les répertoires d'actes d'église et d'état civil des Archives d'Etat, ainsi que les testaments et inventaires après décès.» 

En échange de la mise à disposition des registres, les AEG recevaient des doubles argentiques des microfilms, permettant ainsi de constituer une collection de microfilms de sécurité, avant la conclusion de la convention de La Haye de 1954 sur la protection des biens culturels en cas de conflit armé et avant l'adoption des lois fédérales et cantonales sur ce sujet.

Du même coup, les AEG contribuaient à la constitution d'une vaste banque de données généalogiques sur le plan international, permettant non seulement aux adeptes de l'Eglise de Jésus-Christ des Saints des derniers jours (Mormons), mais aussi à toute personne intéressée par sa généalogie, de se procurer les microfilms nécessaires à l'établissement de son ascendance.

Bien que cette entreprise ait été réalisée dans le respect de la législation sur l'état civil et dans les limites imposées par elle, et en dépit de son utilité pour les recherches généalogiques en Suisse, pays d'émigration jusqu'à une époque récente, l'exemple de Genève n'a pas été suivi dans tous les cantons, ou tardivement, pour des raisons d'ordre politique ou théologique.

Au demeurant, les possibilités offertes aujourd'hui par la législation sur la protection des biens culturels permettent d'exécuter des microfilms de sécurité sur des budgets cantonaux ou fédéraux.
 

Microfilmage par les Mormons

http://www.familysearch.com

haut de page