Ecusson de la République et du canton de Genève


REPUBLIQUE
ET CANTON
DE GENEVE

Changer la couleur des liens Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer la page
ge.ch
 
Ge.ch > Archives

Archives

5. Communautés diverses

Que ce soit par l'effet de persécutions qui sévissaient dans divers Etats, ou en suite des mouvements normaux d'immigration, des colonies d'étrangers se sont constituées à Genève tout en conservant l'usage de leur langue maternelle, ce qui empêchait de les fondre (à part les Français) dans les paroisses existantes de la ville. Comme elles avaient leurs propres ministres, elles eurent aussi leurs propres registres de baptêmes et de mariages.
 

AEG, E.C. Communautés diverses 2

On a ainsi, sous le règne assez court de Marie Tudor, une éphémère colonie anglaise, dont le registre, dit «Le Livre des Anglais», va de 1555 à 1559 (AEG, E.C. Communautés diverses 2).
 

AEG, E.C. Communautés diverses 1

On eut aussi, beaucoup plus durablement, une Eglise italienne dès 1554. Elle était essentiellement constituée de réformés originaires des différents Etats, républiques ou royaumes qui ont finalement formé ce qui s'appelle aujourd'hui l'Italie, mais on lui a attribué également des Espagnols, des Portugais, des Grisons, des Tessinois, des Grecs, et jusqu'à des personnes originaires d'Afrique du Nord et d'Asie Mineure.

En effet, au cours de la guerre de 1589-1590, les Genevois ramenèrent des prisonniers de guerre, forçats barbaresques qui équipaient les galères du duc de Savoie; libérés, plusieurs de ces musulmans devinrent calvinistes et même se marièrent à Genève, où quelques-uns eurent des enfants. (AEG, E.C. Communautés diverses 1).

haut de page