Ecusson de la République et du canton de Genève


REPUBLIQUE
ET CANTON
DE GENEVE

Changer la couleur des liens Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer la page
ge.ch
 
Ge.ch > Archives

Archives

3. Le vérificateur

Le vérificateur des morts

Selon la doctrine calviniste, la sépulture ne donnait lieu à aucun acte religieux, et c'est pourquoi le registre des décès a été tenu depuis 1545 par l'autorité civile exclusivement, c'est-à-dire par un fonctionnaire qui a été généralement le responsable de l'hôpital, ou le vérificateur des décès.

Ces visiteurs des morts notaient souvent aussi les causes de décès. Ces registres constituent une source précieuse pour l'histoire de la démographie et de la santé publique.
 

AEG, E.C. Morts 1

«Icy sont les noms des trépassés [...]». Morts de la peste du 23 décembre 1549, signé Claude Favre, hôpital des pestiférés (AEG, E.C. Morts 1).

haut de page