Ecusson de la République et du canton de Genève


REPUBLIQUE
ET CANTON
DE GENEVE

Changer la couleur des liens Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer la page
ge.ch
 
Ge.ch > Archives

Archives

8. Le Révérend Père Favre

Né en novembre 1910 à Bellevaux-en-Chablais, Louis-Adrien Favre est le troisième enfant de Joseph Favre. Elève du Juvénat des missionnaires de St. François de Sales à Ville-la-Grand de 1922 à 1929, il fait ensuite ses études religieuses à Fribourg et est ordonné prêtre en 1936, avant d’être nommé professeur à l’Institut Florimont à Genève. Sous-officier de réserve dans l’armée française, il est mobilisé en 1939. A l’armistice, il s’installe comme professeur au Juvénat de Ville-la-Grand.

Avec le Père Gilbert Pernoud et le Frère Raymond Boccard, il aide réfugiés et fugitifs de toutes origines à passer la frontière sous l’œil prudent du supérieur, le Père Frontin. Contacté par Marcel Durupthy, qui deviendra par la suite son ami, le Père Favre rejoint avec enthousiasme les réseaux Gilbert du colonel Groussard, assure les passages transfrontaliers d’agents et de courriers, quête des informations, repère les gens dangereux dans son environnement.

Ces réseaux recrutent de nombreux intermédiaires de confiance pour effectuer les indispensables transmissions de renseignements de Paris ou des principales agglomérations de la zone sud vers la Suisse, les ambassades alliées et Londres.
 

Louis et Marie Favre, archives privées
Le soldat Louis Favre et Marie, sa soeur (archives privées)
 

Lors de l’incarcération à Annecy du R.P. Louis Favre, sa sœur Marie, qui participe à ces réseaux, prend le risque de faire passer les billets de son frère vers leur destinataire, Marcel Durupthy.

haut de page