Ecusson de la République et du canton de Genève


REPUBLIQUE
ET CANTON
DE GENEVE

Changer la couleur des liens Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer la page
ge.ch
 
Ge.ch > Archives

Archives

8. Gratitude des Anglais

Fine politique, la reine Elisabeth Ire nomme à des postes importants de l'Eglise et du gouvernement de nombreuses victimes des persécutions de Marie Tudor rentrées en Angleterre. Durant tout son long règne, de 1559 à 1603, elle garde un contact étroit avec Genève, qui a su accueillir les réfugiés pour cause de religion et témoigne à chaque occasion aux Genevois sa reconnaissance en les soutenant dans leur lutte constante contre les menaces d'invasion catholique. 

La quête faite durant le règne d'Elisabeth Ire pour Genève par les habitants de la ville de Lydd, dans le Kent, en est un exemple. En 1583, la ville de Lyme Regis, dans le Dorset, fait deux quêtes en faveur de Genève, l'une de 3 £, 3 s. et 6 d., l'autre de 1 £, 10 s. et 10 d., et il ne fait aucun doute que d'autres quêtes seront mises à jour grâce à des recherches minutieuses dans les documents locaux. Le compte-rendu écrit du témoignage oculaire d'un Anglais sur l'Escalade est une indication évidente du contact politique continu qui existe entre Genève et Londres durant le XVIe et le début du XVIIe siècles.


AEG, Archives privées, 247/I/44Vue de Genève au temps de l'Escalade (AEG, Archives privées, 247/I/44)

Genève, planche 40 des Plans et profils de toutes les principales villes et lieux considérables de France, par Nicolas Tassin, 1634. Vue panoramique aquarellée, prise du Bois de la Bâtie.

haut de page