Ecusson de la République et du canton de Genève


REPUBLIQUE
ET CANTON
DE GENEVE

Changer la couleur des liens Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer la page
ge.ch
 
Ge.ch > Archives

Archives

4. Erudition et Bible de Genève

En janvier 1555, Thomas Lever écrit à Henri Bullinger à Zurich, en lui décrivant ainsi sa vie à Genève: «Je vis ici entièrement libre de tout devoir public. J'assiste à tous les sermons et séances d'instruction publique de Calvin […] Je consacre le reste de mon temps à la publication d'un petit livre en anglais. Il est chez l'imprimeur et, si Dieu le veut, il sera bientôt envoyé en Angleterre».

Les réfugiés anglais se trouvent pris dans un tourbillon d'érudition et de traductions bibliques. Calvin et les Genevois écrivent abondamment, traduisant la Bible en français et produisant un psautier versifié. Les Italiens, avec qui les Anglais partagent l'Auditoire, traduisent la Bible en italien, alors que les Espagnols impriment le Nouveau Testament dans leur langue.


BPU, BB 631 Rés.
La Bible et les Saintes Ecritures contenues dans l'Ancien et le Nouveau Testaments, imprimée à Genève par Rowland Hall, 1560 (BPU, BB 631 Rés.)

La Bible de Genève est traduite par William Whittingham, Anthony Gilby, Lawrence Humphrey, Miles Coverdale, ancien évêque d'Exeter, Christopher Goodman, Thomas Sampson, John Knox et de nombreux autres érudits exilés. Elle est basée sur la Grande Bible, pour l'Ancien Testament, et sur la révision par Whittingham de l'édition de 1534 du Nouveau Testament de Tyndale, qui est publié à Genève par Conrad Badius en 1557.

Les érudits qui travaillent à l'édition de la Bible de Genève ont accès aux meilleurs manuscrits hébreux et grecs, y compris au codex de Théodore de Bèze. Elle contient maintes caractéristiques innovantes et ouvre une nouvelle ère aux traductions anglaises. C'est la première Bible en anglais à être illustrée, annotée et divisée en versets. L'italique est employé pour signaler l'ajout de mots destinés à clarifier le texte. Sa publication et son impression sont largement organisées et financées par John Bodley.

Cette Bible connaît au moins cent quarante éditions, entre 1560 et 1644. Les émigrants du Mayflower l'emmèneront avec eux dans le Nouveau Monde. 

haut de page