Ecusson de la République et du canton de Genève


REPUBLIQUE
ET CANTON
DE GENEVE

Changer la couleur des liens Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer la page
ge.ch
 
Ge.ch > Archives

Archives

3. François Naville (1883-1968): un engagement personnel

L'action individuelle du Genevois François Naville illustre l’engagement de la Suisse neutre. Ce professeur de médecine légale de l’Université de Genève est invité à participer à la Commission d’experts réunie par les Allemands afin d’enquêter sur l’affaire de Katyn.

En avril 1943, huit fosses contenant les cadavres de plusieurs milliers d'officiers polonais sont découvertes par l’occupant allemand sur le sol polonais. Comme le Comité international de la Croix-Rouge refuse de s’engager dans cette enquête, François Naville est appelé à titre privé. Il informe les autorités fédérales qu’il a reçu une demande du Reich de participer à cette enquête et obtient du Département politique fédéral l’autorisation de partir.

L’enquête désigne l’Union soviétique comme responsable de ce massacre. Il faudra attendre près de 50 ans pour que la Russie admette que le NKVD était l’auteur de ce crime de guerre. Le professeur Naville sera accusé d’avoir été manipulé par les nazis et un député communiste, Jean Vincent, provoquera en 1946 un débat au Grand Conseil.
 

AEG, Bibliothèque, B 3113
​François Naville (AEG, Bibliothèque, B 3113)
 

Réponse de François Naville: «Il m’a paru que c’eût été une lâcheté de refuser de collaborer à rechercher la vérité, sous prétexte que je devrais nécessairement mécontenter l’un ou l’autre des belligérants accusés d’un acte particulièrement odieux et contraire aux usages modernes de la guerre. […] Me Vincent allègue que j’aurais constamment agi sous la pression de la Gestapo qui nous aurait empêchés de travailler librement. Cela est complètement inexact. J’ignore si la police était représentée parmi ceux qui nous ont reçus ou accompagnés […], mais je puis assurer que nous avons procédé en toute liberté à nos travaux d’expertise. Je n’ai observé aucune trace de la moindre pression envers moi ou mes co-experts.»1

_________________________

1 Dossier concernant François Naville (AEG, 1985 va 5.3.813)

haut de page