Ecusson de la République et du canton de Genève


REPUBLIQUE
ET CANTON
DE GENEVE

Changer la couleur des liens Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer la page
ge.ch
 
Ge.ch > Archives

Archives

2. La neutralité suisse ou l'art du possible

La Suisse, encerclée par les armées de l’Axe après l’occupation de la zone sud par les Allemands (novembre 1942), s’accroche à sa mission reçue du Congrès de Vienne en 1815: la neutralisation armée des Alpes.

Le général Henri Guisan, chef de l’armée, tente de mettre en place la dissuasion la plus crédible possible: il a le projet de regrouper la majorité de ses troupes dans le réduit national pour défendre les passages alpins, dont les voies, surtout ferroviaires, sont indispensables au transit nord-sud. Bien qu’une grande partie de la population suisse ne soit plus directement défendue, cette option semble alors la meilleure.

La neutralité permet aussi la protection d’intérêts économiques vitaux pour la Suisse, mais également importants pour l’Allemagne nazie d’une part et pour les Alliés d’autre part.
 

AEG, Bibliothèque, B 3616
Le Réduit national (AEG, Bibliothèque, B 3616)

haut de page