Ecusson de la République et du canton de Genève


REPUBLIQUE
ET CANTON
DE GENEVE

Changer la couleur des liens Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer la page
ge.ch
 
Ge.ch > Archives

Archives

2. 1536, arrivée de Jean Calvin

Jean Calvin naît à Noyon, en Picardie, le 10 juillet 1509. A l'âge de 14 ans, il est envoyé à Paris où il commence ses études. C’est là qu'il découvre la pensée humaniste et que Pierre Robert, dit Olivétan, l'initie aux idées réformées. D'abord destiné à la théologie par son père, ce dernier le pousse ensuite vers le droit, que Calvin part étudier à Orléans en 1528, puis à Bourges en 1529, où il poursuit parallèlement son développement religieux.

A la mort de son père en 1531, Calvin retourne à Paris et y continue ses études, en lettres. Il rédige le discours prononcé le 1er novembre 1533 par son ami Nicolas Cop, en sa qualité de recteur de l'Université, qui marque sa conversion définitive. Les idées qu'il y développe et la répression qui suit l'affaire des placards en 1534 le contraignent à quitter Paris.


AEG, Bibliothèque, 1411
Les vies de Jean Calvin et de Theodore de Beze mises en françois, Genève, 1681 (AEG, Bibliothèque, 1411)
 

Il se réfugie à Bâle, où il approfondit l'étude des écrits de Luther et élabore sa propre doctrine, qu'il expose dans son œuvre majeure, l'Institution de la religion chrétienne, dont la première édition, en latin, paraît en 1536.

Depuis Paris, où il est retourné pour régler des affaire familiales, Calvin veut ensuite se rendre à Strasbourg pour y continuer ses études. Mais la route étant fermée à cause de la guerre, il doit passer par Genève, où Guillaume Farel l'exhorte à rester pour l'assister à asseoir la Réforme qui vient d’être adoptée et à organiser la nouvelle Eglise.

Face à la réticence de Calvin, Farel insiste: «Vous n'avez point, lui dit-il, d'autre prétexte pour me refuser, que l'attachement que vous témoignez avoir pour vos études. Mais je vous annonce, au nom de Dieu tout puissant, que si vous ne partagez avec moi le saint ouvrage où je suis engagé, il ne bénira pas vos desseins, puisque vous préférez votre repos à Jésus-Christ». «Epouvanté» par cette injonction, Calvin reste à Genève.

  • Portrait de Jean Calvin. Peinture sur bois (Bibliothèque de Genève) [non reproduit]
  • Commentaires de Jehan Calvin sur le livre des Pseaumes, Genève, 1563 (BGE, GA 53*) [non reproduit]

haut de page