Ecusson de la République et du canton de Genève


REPUBLIQUE
ET CANTON
DE GENEVE

Changer la couleur des liens Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer la page
ge.ch    
 
Ge.ch > Mobilité

Mobilité

La voie verte d'agglomération

Le Projet

Dans quelques années, une voie verte de 22 km dédiée à la Mobilité douce devrait traverser l'agglomération genevoise. Ce projet est intégré dans le Projet d'agglomération franco-valdo-genevois.


La voie verte s’étendra d’ouest en est depuis le centre régional de Saint-Genis (France, Ain) jusqu’au centre régional d’Annemasse (France, Haute-Savoie).

Elle traversera les communes de Prévessin-Moëns, Satigny, Meyrin, Vernier, Genève, Carouge, Cologny, Chêne-Bougeries, Chêne-Bourg, Thônex, Gaillard et Ambilly.
 

Son itinéraire, qui existe déjà partiellement, sera consolidé et complété.
Une partie de cette voie verte sera réalisée dans le cadre de la future liaison ferroviaire CEVA.

Définition

Concept plus large que celui de piste cyclable, une voie verte est un axe de circulation ouvert à tous les moyens de locomotion non motorisés (vélo, mais aussi marche à pied, trottinette, rollers, etc.) Elle touche donc une grande variété de personnes et d'utilisations.
Les voies vertes sont aménagées le plus souvent sur d'anciennes lignes ferroviaires, sur des chemins de halage, des itinéraires culturels (chausées romaines, routes de pélerinage, etc.) Dans l'agglomération genevoise, une partie de la voie verte sera réalisée sur les voies ferrées CEVA qui seront mises en tranchée couverte.

L'objectif de la voie verte

Une voie verte est réalisée dans un souci d’aménagement intégré valorisant l’environnement et la qualité de vie, et réunissant des conditions suffisantes de largeur, de déclivité et de revêtement pour garantir une utilisation conviviale et sécurisée à tous les usagers de toute capacité.
Elle doit présenter les caractéristiques suivantes:

  1. sécurité, grâce à leur séparation physique par rapport aux voies carrossables et à l'aménagement approprié des croisements.
  2. continuité des tracés avec des solutions alternatives en cas d'obstacle. 
  3. respect de l'environnement le long des voies et invitation pour les usagers à le respecter.

Ce type d’infrastructure de déplacement est promu depuis une dizaine d’années dans le cadre de politiques en faveur de l’environnement, plus particulièrement pour l’amélioration de la qualité de l’air par un report de la voiture vers les modes de déplacements doux.

A Genève, la voie verte permettra de préserver le paysage, de constituer et de dynamiser
 plusieurs corridors biologiques. Elle sera aussi un lieu de rencontre, de détente et de loisirs
 pouvant accueillir diverses animations. Elle sera « la place publique » de l’agglomération
 franco-valdo-genevoise et mettra en scène les paysages du bassin genevois.

 Le financement est confirmé à hauteur de 40% pour trois tronçons. Le début du chantier est
 prévu entre 2011 et 2014.

Parcours de la voie verte d'est en ouest



 


Mise à jour : 23.07.2013