Ecusson de la République et du canton de Genève


REPUBLIQUE
ET CANTON
DE GENEVE

Changer la couleur des liens Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer la page
ge.ch
 
Ge.ch > Sport

Sport

Rapport du SRED sur le dispositif sport-art-études à Genève

Suite à l’officialisation et au renforcement du dispositif sport-art-études (SAE), le Service de la recherche en éducation a mené une étude sur ce dispositif au cours de l’année 2012-2013. Deux enquêtes ont été menées auprès des élèves inscrits dans le dispositif SAE et de leurs parents (automne 2012 et printemps 2013). Une enquête auprès des jeunes sportifs détenteurs d’une carte talent Swiss Olympic qui ne sont pas inscrits dans le dispositif SAE a également été conduite. De plus, des entretiens ont été menés avec des représentants des milieux artistiques et sportifs ainsi qu’avec des doyens responsables du dispositif SAE.

Les élèves sportifs/artistes et leurs parents, ainsi que les acteurs du milieu sportif et du milieu scolaire, sont satisfaits du dispositif SAE et des prestations qu’il offre. Bien que des améliorations et des souhaits ont été exprimés, la seule réelle ombre au tableau concerne la danse au postobligatoire, discipline artistique pour laquelle les prestations SAE ne semblent pas suffisantes.

Le dispositif SAE permet à la grande majorité des élèves sportifs/artistes de concilier sport/art et études sans sacrifier l’un ou l’autre. Toutefois, la moitié des élèves sportifs/artistes disent avoir ressenti durant l’année écoulée une charge de travail très importante relative à leurs études et une fatigue excessive liée à la pratique de leur sport/art.

L’allégement de la grille horaire a été évoqué à plusieurs reprises par les différents acteurs, dont une partie des élèves sportifs/artistes et leurs parents.

Les élèves sportifs/artistes de haut niveau demandent à être reconnus à part entière comme élèves de la part de l’entraineur/professeur, et comme sportifs/artistes de haut niveau de la part des enseignants. Ils souhaitent que les enseignants s’intéressent davantage à leurs performances sportives ou artistiques et les entraineurs ou professeurs de danse/musique à leurs résultats scolaires.

Un nombre encore relativement important de jeunes talents sportifs genevois détenteurs d’une carte talent Swiss Olympic de niveau national ou régional ne sont pas inscrits dans un dispositif sportétudes. La plupart d’entre eux semblent concilier sport et études sans difficultés particulières. Toutefois, la moitié de ces jeunes talents sportifs bénéficient ou ont bénéficié de mesures particulières dans leur établissement scolaire (dispense d’éducation physique, congés pour les compétitions et rattrapage des examens manqués). En outre, une partie de ces jeunes talents sportifs ne désirent pas changer d’établissement scolaire.

En conclusion, le dispositif SAE est très apprécié, même si certains aspects peuvent encore être optimisés. Quelques pistes de réflexion, en regard des principaux résultats, sont proposées par les auteurs à la fin de ce rapport.

18.3.2014