Ecusson de la République et du canton de Genève


REPUBLIQUE
ET CANTON
DE GENEVE

e-démarches Changer la couleur des liens Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer la page Contactez-nous Plan du site Foire aux questions Conditions d'utilisation

Recherchez dans:

Recherche avancée

ge.ch Démarches en ligne Thèmes Organisation Chemin de vie  
 
Ge.ch > Thèmes > Santé > Promotion de la santé et prévention > Promotion de la santé et prévention - Politique cantonale

Santé

Promotion de la santé et prévention - Politique cantonale

Révision de la politique cantonale

Le 18 juin 2014, le Conseil d'Etat a institué un comité de pilotage (COPIL) interdépartemental chargé de redéfinir la politique cantonale en matière de prévention des maladies et de promotion de la santé. Cette révision vise à répondre de manière cohérente et efficiente aux besoins de la population et à contribuer à la maîtrise des coûts de la santé en réduisant les besoins en soins. L'objectif final est de permettre à la population de vivre en bonne santé le plus longtemps possible, en prévenant les maladies évitables et les décès prématurés.

Le Conseil d'Etat entend ainsi répondre aux défis sanitaires actuels liés à l'augmentation des maladies chroniques ou dégénératives, à la hausse du nombre de personnes âgées nécessitant des soins de longue durée ou encore à l'accroissement des problèmes liés au surpoids et au manque d'activité physique. La nomination d'un COPIL composé de représentants de six départements permet d'agir, en amont de la maladie, sur l'ensemble des déterminants socio-économiques, environnementaux et comportementaux de la santé, responsables à hauteur d'environ 60% de notre état de santé.

Coordonné par le DEAS, le processus de révision de la politique cantonale prévoit la participation de l'ensemble des acteurs concernés (politiques, institutionnels, associatifs, privés). Il comprend deux étapes. La première consiste à développer un concept cantonal de promotion de la santé et de prévention des maladies, qui fixe les priorités stratégiques pour les quinze années à venir. La seconde consiste à traduire, de façon échelonnée, les priorités stratégiques du concept dans les futurs plans d'actions cantonaux de promotion de la santé et de prévention.

Point presse du Conseil d'Etat du 18 juin 2014

haut de page