Ecusson de la République et du canton de Genève


REPUBLIQUE
ET CANTON
DE GENEVE

Changer la couleur des liens Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer la page
ge.ch
 
Ge.ch > Santé

Santé

Planification et réseau de soins - Commission consultative

Commission consultative pour le soutien des proches aidants actifs à domicile

En 2011, une Commission consultative a été constituée à la demande de la Commission de la santé afin de participer à l'élaboration, au suivi et à l'actualisation d'un programme de soutien aux proches aidants, à la mise en œuvre des mesures de soutien et des collaborations utiles, et à des actions de sensibilisation et de communication. Cette commission consultative est présidée par la direction générale de la santé.

 
La Commission consultative pour le soutien des proches aidants actifs à domicile axe son travail sur la situation des proches aidants de personnes qui, toutes générations confondues, sont en situation de handicap (physique, mental, psychique), de maladie (Alzheimer et maladies apparentées, notamment) ou en fin de vie. Elle aborde en priorité les besoins des proches aidants engagés auprès des personnes dépendantes vivant à domicile ou en IEPA (immeuble avec encadrement pour personnes âgées).

Rapport intermédiaire de la Commission consultative pour le soutien des proches aidants actifs à domicile

A la demande de la Commission de la santé, la Commission consultative pour le soutien des proches aidants actifs à domicile a publié un rapport intermédiaire en octobre 2012 dans lequel il dresse un état des lieux et propose un plan d'action.

Rapport du Conseil d’Etat au Grand Conseil sur la politique publique cantonale en faveur des personnes âgées en perte d'autonomie (RD952)

Dans son rapport au Grand Conseil sur la politique publique cantonale en faveur des personnes âgées en perte d'autonomie (RD952) , le Conseil d’Etat s'engage à poursuivre prioritairement le développement de la politique de maintien à domicile. Dans le cadre de la politique cantonale d'encouragement du maintien à domicile, il reconnaît la valeur de l'aide informelle apportée par les proches, qui contribuent très largement au maintien à domicile des personnes en perte d'autonomie. Cette aide permet d'éviter ou de retarder une hospitalisation ou une entrée en EMS. Le Conseil d'Etat s'engage à fournir aux proches aidants toute la reconnaissance et le soutien qu'ils attendent.

haut de page