Ecusson de la République et du canton de Genève


REPUBLIQUE
ET CANTON
DE GENEVE

e-démarches Changer la couleur des liens Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer la page Contactez-nous Plan du site Foire aux questions Conditions d'utilisation

Recherchez dans:

Recherche avancée

ge.ch Démarches en ligne Thèmes Organisation Chemin de vie  
 
Ge.ch > Thèmes > Santé > Planification et réseau de soins > Réseau de soins > Planification et réseau de soins - Proches aidants

Santé

Planification et réseau de soins - Proches aidants

Chacun peut être amené un jour à devenir proche aidant

Le proche aidant est une personne de l'entourage immédiat d'un individu atteint dans sa santé et/ou son autonomie et qui requiert une assistance pour certaines activités de la vie quotidienne. Le proche aidant lui assure, à titre non-professionnel et informel et de façon régulière, des services d'aide, de soins ou de présence, de nature et d'intensité variées, destinés à compenser ses incapacités ou difficultés ou encore à assurer sa sécurité, le maintien de son identité et de son lien social. Chacun peut être amené un jour à devenir proche aidant d’un parent, d’un enfant, d’un ami, d’un voisin...

Définition du proche aidant

« Une personne de l'entourage immédiat d'un individu dépendant d'assistance pour certaines activités de la vie quotidienne, qui, à titre non-professionnel et informel, lui assure de façon régulière des services d'aide, de soins ou de présence, de nature et d'intensité variées destinés à compenser ses incapacités ou difficultés ou encore d'assurer sa sécurité, le maintien de son identité et de son lien social. Il peut s'agir de membres de la famille, voisins ou amis. Cela ne concerne pas les formes organisées de bénévolat. »

Définition adoptée par la Commission consultative dans sa séance du 12 juillet 2012

Dans le canton de Genève, on estime à environ 14 % le pourcentage de personnes, âgées de 15 ans et plus (soit 55’000 personnes) qui s’occupent presque tous les jours ou au moins une fois par semaine d’un proche. Ces accompagnants sont majoritairement des femmes et des personnes de moins de 65 ans (Enquête suisse sur la santé 2012, Office fédéral de la statistique).

Il est important que les proches aidants soient à l'écoute de leurs propres besoins. En effet dans leur parcours d’aidants, les proches ne sont pas à l'abri d'un épuisement physique ou psychique. Cela peut aussi avoir un impact sur leur activité professionnelle ou sur leur situation financière. Très souvent, ces personnes ne demandent de l’aide que lorsqu’elles sont à bout de souffle, lorsque la fatigue, l’isolement et le sentiment de culpabilité sont déjà durablement installés.

haut de page