Ecusson de la République et du canton de Genève


REPUBLIQUE
ET CANTON
DE GENEVE

Changer la couleur des liens Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer la page
ge.ch
 
Ge.ch > Santé

Santé

Pandémie de grippe - Vaccins et médicaments

Les antiviraux, comme tout médicament, n'ont pas de raison d'être prescrits en dehors d'indications précises. Seuls les médecins peuvent ordonner ces médicaments (en particulier le Tamiflu) et uniquement sur une base individuelle (pour une seule personne). Les prescriptions à visée préventive ne concernent que les personnes exposées à des cas avérés de grippe pandémique (H1N1) et sont ordonnées par la DGS. Pour les particuliers comme pour les entreprises, il n'y a pas lieu de stocker ces médicaments, ni d'en prendre pour voyager.


Vaccins

Les vaccins contre la grippe protègent contre des souches spécifiques du virus de la grippe.

Vaccins contre la grippe saisonnière

La vaccination contre la grippe saisonnière continue d'être recommandée en particulier aux personnes âgées ou vulnérables, aux soignants, aux proches de personnes fragilisées et aux personnes susceptibles d'avoir des contacts avec des animaux infectés.

Cette vaccination réduit l'impact de la grippe saisonnière. Dans le contexte de la pandémie, elle permet également de diminuer les risques de mutation du virus en cas d'infection simultanée par le virus humain de la grippe saisonnière et le virus aviaire, et de diminuer les risques de fausses alertes.

Vaccins pandémiques

Les vaccins Pandemrix ® de GSK, Focetria ® et Celtura ® de Novartis ont obtenu de Swissmedic l'autorisation de mise sur le marché.

La Confédération a commandé 13 millions de doses de vaccin contre la grippe pandémique (A H1N1). Ces vaccins sont à disposition de la population depuis la mi-novembre 2009.

Pour plus d'information sur la vaccination et sur les vaccins :

Médicaments antiviraux

Deux médicaments sont efficaces contre le virus (H1N1): Tamiflu® et Relenza®. Ils peuvent atténuer les symptômes de la grippe et écourter la maladie. Ils peuvent aussi éviter de graves complications ou le décès d’une personne.

Délivrés exclusivement sur ordonnance médicale, ils sont pris en charge par la LAMal depuis le 1er août 2009, si la prescription concerne une personne à risque accru de complications. La plupart des personnes ayant contracté le virus (H1N1) ont guéri sans médicaments antiviraux.

Les spécialistes déconseillent fortement de s’auto-administrer des médicaments antiviraux. Les personnes chez qui la maladie est confirmée seront traitées de manière appropriée, soit à l’hôpital, soit par le médecin traitant.

haut de page