Ecusson de la République et du canton de Genève


REPUBLIQUE
ET CANTON
DE GENEVE

e-démarches Changer la couleur des liens Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer la page Contactez-nous Plan du site Foire aux questions Conditions d'utilisation

Recherchez dans:

Recherche avancée

ge.ch Démarches en ligne Thèmes Organisation Chemin de vie  
 
Ge.ch > Thèmes > Santé > Pandémie de grippe > Pandémie de grippe - Préparatifs suisses et genevois

Santé

Pandémie de grippe - Préparatifs suisses et genevois

L’OMS encourage les pays à développer des plans de réponse à une pandémie. L’Office fédéral de la santé publique (OFSP) a établi un plan national basé sur les recommandations de l’OMS. Les cantons sont chargés de développer leur propre plan, en y incluant les aspects sanitaires et extra sanitaires.

Préparatifs au niveau suisse

Préparatifs genevois

A Genève, de manière générale pour les cas de crise, le dispositif "Osiris" - dispositif cantonal d'organisation de l'intervention en cas de situation exceptionnelle - est déclenché (comme, par exemple, lors de la tenue du G8 à Evian). Ce dispositif définit les organes de conduite de crise et assure la mise à disposition des moyens nécessaires pour gérer la crise / situation exceptionnelle.

Dans le cas d'une pandémie, le dispositif Osiris a été adapté de manière à pouvoir répondre à une crise à composante essentiellement sanitaire et d'une durée relativement longue.

Le dispositif cantonal de crise montera en puissance en fonction de la situation épidémiologique. En phase 3, une cellule sanitaire pandémie (CSPAN), rattachée au département des affaires régionales, de l'économie et de la santé (DARES), a élaboré et mis en œuvre les mesures sanitaires pour les phases 4 à 6 d'une pandémie. L'ensemble des mesures extra-sanitaires sont quant à elles élaborées et planifiées par un état-major ad hoc pandémie (EM PAN) constitué du directeur de cabinet du département des affaires régionales, de l'économie et de la santé, du médecin cantonal délégué et du chef d'État-major de la police.

L'annonce par l'OMS du passage en phase 4 déclenche le dispositif Osiris. Ce dispositif assure la conduite des activités sanitaires et non sanitaires sous la responsabilité du chef d'État-major de la police et de la délégation du Conseil d'Etat. Le médecin cantonal délégué est responsable du volet sanitaire du dispositif Osiris et garde l'autorité sur les mesures de santé publique relevant de la loi sur les épidémies. Durant les phases 5 et 6, le canton reste sous le dispositif Osiris.

Dès la déclaration de la fin de la vague pandémique, le dispositif Osiris est suspendu. Il peut être réactivé en cas de nécessité.

haut de page