Ecusson de la République et du canton de Genève


REPUBLIQUE
ET CANTON
DE GENEVE

Changer la couleur des liens Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer la page
ge.ch
 
Ge.ch > Santé

Santé

Consommation et affaires vétérinaires - Le SCAV compte 4 laboratoires

Section "Microbiologie" (Direction Nathalie Maury)

illustration

Cette section s'occupe des analyses microbiologiques des denrées alimentaires et plus particulièrement des recherches de bactéries qui restent le problème le plus sensible en terme de sécurité alimentaire.

Ces analyses concernent les bactéries indicatrices d'un non-respect des règles d'hygiène ou des bonnes pratiques de fabrication et les bactéries pathogènes (donc dangereuses pour l'homme) : listéria, salmonella et campylobacter, par exemple. Pour en savoir plus : les micro-organismes en bref.

Des contrôles réguliers des denrées alimentaires à risque vendues dans le commerce ou prélevées dans les restaurants, boulangeries, traiteurs et autres entreprises produisant des denrées alimentaires sont effectués toute l'année.

Section "Substances étrangères" (Direction Dr Aline Staub-Spoerri)

illustration

Cette section est spécialisée dans la recherche de résidus de pesticides et de médicaments vétérinaires dans les denrées alimentaires. Le SCAV est d'ailleurs laboratoire national de référence pour les analyses de toute une série d'antibiotiques et effectue chaque année des contrôles sur des denrées d'origine animale, comme les viandes, poissons, crevettes ou miels.

Cette section a développé un savoir-faire particulier au niveau des analyses de pesticides lui permettant de rechercher simultanément plus de 400 substances. Elle est très active pour le contrôle des fruits et légumes frais, mais également pour les analyses de céréales, miels ou produits transformés comme le vin.

Depuis quelques années, l'analyse des pesticides dans les eaux a également été mise au point et c'est ce laboratoire qui ausculte l'état du lac Léman pour le compte de la commission internationale de protection des eaux du Léman (CIPEL). C'est ainsi qu'ont été mises en évidence d'inquiétantes pollutions des eaux du Léman par des pesticides :   Pour en savoir plus

Cette section est fréquemment mandatée par d'autres offices (fédéraux ou cantonaux), instituts de recherche ou entreprises grâce au haut niveau d'expertise acquis dans ces deux domaines.

Section "Objets usuels et métaux" (Direction Dr Aurélie Bugey)

illustration

Cette section réalise les analyses de métaux (plomb, cadmium, mercure, etc.) et de certains contaminants comme les PCB dans de nombreux types de denrées alimentaires.  Actuellement cette section consacre une grande partie de son temps au contrôle des objets usuels. Un objet usuel est défini comme étant soit un objet entrant en contact avec des denrées alimentaires (emballages, vaisselle), soit un objet entrant en contact avec la peau ou les muqueuses, les objets destinés à l'usage des enfants et divers autres objets. On trouve des objets aussi variés que les cosmétiques, les produits d'hygiène buccale, les bijoux, les textiles, les matériaux de dessin et peinture pour les enfants, les jouets, etc.

Section "Analyses générales" (Direction Dr Alexander Scherl)

illustration

Cette section s'occupe surtout des analyses de composition des denrées alimentaires (teneur en nutriments : graisse, protéines, sucres, eau, sel, etc.) et des mises en évidence de fraudes. Il est difficile de définir clairement son activité tant son champ d'investigation est large. Cependant, une compétence particulière a été développée dans différents domaines comme :

  • La recherche des aliments allergènes : la problématique des allergies alimentaires est importante en matière de santé publique et le contrôle de l'absence d'allergènes et des mises en garde obligatoires devant figurer sur les denrées contenant des quantités d'aliments potentiellement allergène (par exemple : lait, œufs, noisettes, arachides) sont parmi les activités majeures de la section.
  • L'analyse des produits à base de plantes avec plusieurs axes de contrôle comme la recherche et le dosage de substances naturelles ayant des effets pharmacologiques,  la mise en évidence de fraude (absence de la plante vantée dans les ingrédients ou la publicité) ou encore les problèmes de confusion avec des plantes toxiques.
  • La recherche d'arômes synthétiques dans des produits où ils ne sont pas autorisés ou des denrées affirmant ne contenir que des ingrédients ou des arômes naturels. 

haut de page