Ecusson de la République et du canton de Genève


REPUBLIQUE
ET CANTON
DE GENEVE

Changer la couleur des liens Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer la page
ge.ch
 
Ge.ch > Protection population, armée

Protection population, armée

Alarme à la population

La plupart des catastrophes sont des événements d'importance locale ou régionale. L'alarme doit pouvoir être donnée à toute la population de la zone concernée. Pour ce faire, la Suisse dispose d'un réseau dense de sirènes couvrant tout le pays.

L'office fédéral de la protection de la population (OFPP) a pour mission d'adapter en permanence les systèmes d'alarme aux dernières innovations techniques et de les maintenir en état de fonctionnement, avec la collaboration des cantons.

Le canton de Genève compte aujourd'hui 116 sirènes fixes réparties sur l'ensemble du territoire. Cinq d'entre elles permettent également de transmettre l'alarme-eau dans les zones proches des barrages hydroélectriques de Verbois et de Chancy-Pougny.

A l'intérieur des bâtiments recevant du grand public, les alarmes sont relayées par la voie téléphonique et des consignes sont diffusées aux occupants.

Alarmes réelles

En fonction de la situation, la Centrale nationale d'alarme (CENAL), la centrale de la police cantonale ou encore les exploitants de barrages peuvent déclencher l'alarme à la population.

Les consignes en cas d'alarme générale (son ondulant pendant une minute) sont simples :

  1. Ecouter la radio (Radio suisse romande). Ce moyen garantit la diffusion d'informations au public 24 heures sur 24;
  2. Se conformer aux consignes de comportement données par les autorités;
  3. Informer, cas échéant, les voisins.

 

Alarme générale

Ecouter la sirène

 

Les consignes en cas d'alarme-eau (son continu pendant 20 secondes)  :

  1. Quitter immédiatement la zone de danger;
  2. Ecouter la radio (Radio suisse romande);
  3. Se conformer aux consignes de comportement données par les autorités.

 

Alarme-eau

Ecouter la sirène

Essais annuels

Chaque année à la même période, respectivement le 1er mercredi de février, un test des sirènes est effectué dans toute la Suisse. La population est préalablement informées par les médias. Tout signal d'alarme générale qui retentirait à un autre moment signifie que la population pourrait être menacée.

Les essais annuels répondent à un double objectif :

  1. Vérifier le bon fonctionnement des installations et la couverture sonore;
  2. Informer la population afin qu'elle connaisse les consignes sur le comportement à adopter en cas d'alarme(s) réelle(s).

Lors de ces essais, aucune mesure particulière ne doit être prise par la population.

Alarme intempestive

Lors d'un déclenchement intempestif de/une sirène(s), la police intervient auprès de la Radio suisse romande pour annoncer sur les ondes qu'une ou plusieurs sirènes se sont mises en route accidentellement et que la population n'a pas à en tenir compte.

Renseignements complémentaires

haut de page