Ecusson de la République et du canton de Genève


REPUBLIQUE
ET CANTON
DE GENEVE

Changer la couleur des liensDiminuer la taille du texteAugmenter la taille du texteImprimer la page
ge.ch
 
Ge.ch > Noms géographiques du canton de Genève

Noms géographiques du canton de Genève

Ruelle Jean-Michel-BILLON

En hommage à Jean-Michel Billon, géomètre, architecte

Ruelle Jean-Michel-BILLON

Description

Jean-Michel Billon né le 21.10.1705 à Genève est connu pour son oeuvre de jeunesse, le plan de Genève, levé et dressé entre 1726 et 1735.
Le 13 février 1726, la Chambre des comptes examine le mémoire que lui soumet un membre de la Chambre des Fiefs, le capitaine Jacques-Barhélémy Micheli-du-Crest. Mémoire contenant un projet et devis de deux volumes de plans à tirer des maisons de la ville, dans lesquels seront marqués par différentes couleurs les membres de maison de franc-alleu, et de fief étranger, ouvrage utile qui ne coûtera pas au-delà de deux cents écus. La Chambre accepte le projet ainsi que d'en confier la réalisation à Jean-Michel Billon comme le recommandait l'auteur du mémoire.Le plan Billon, un instrument irremplaçable de connaissance du tissu urbain de Genève au début du XVIIIe s, ne sera remplacé qu'à la fin du XIXe s.

Jean-Michel Billon est également un excellent architecte qui a, entre autres, enrichi le patrimoine architectural de Genève. Au nombre de ses oeuvres les plus spectaculaire, l'on peut citer: la Maison du résident de France à la Grand-Rue (1740), l'hôtel, à la française, constuit pour Jacques Naville au n°8 de la rue des Granges (1743) et l'hôtel construit pour Guillaume Fuzier-Cayla au n°10 de la Taconnerie.

Travailleur acharné, Billon s'intéresse également à l'architecture monumentale. En 1749, il se voit confier les travaux de relevés de l'ancienne cathédrale de Genève, dont l'état inquiète les magistrats. Travaux qu'il complétera par des projets et devis.

Il est l'auteur de plusieurs autres projets d'urbanisme ou de plans cadastraux réalisés sur commande du gouvernement genevois, dont il est pour ainsi dire le géomètre officiel. Sa réputation dépasse les frontières de la République de Genève: il fournit les plans du temple d'Yverdon (1753-1757). Issu du milieu des maîtres maçons, il incarne une nouvelle génération de professionnels situés à mi-chemin entre les praticiens constructeurs et les architectes amateurs cultivés, membres des classes aisées.

Billon décède le 9.9.1778 à Genève.

Images

Définition de l'Arrêté du Conseil d'Etat

à l'artère anciennement dénommée rue Goet-Monin reliant la rue des Sources au boulevard du Pont-d'Arve.

Anecdotes

Vous trouverez l'entier du plan cadastral de Billon sur le site du sitg, sur géopatrimoine.

Carte