Ecusson de la République et du canton de Genève


REPUBLIQUE
ET CANTON
DE GENEVE

Changer la couleur des liensDiminuer la taille du texteAugmenter la taille du texteImprimer la page
ge.ch
 
Ge.ch > Noms géographiques du canton de Genève

Noms géographiques du canton de Genève

Rue VIGNIER

Famille de juriste genevois

Rue VIGNIER

Description

Plusieurs familles originaires des environs de Genève vinrent se fixer dans la ville. La plus ancienne, originaire de Thiez en Faucigny fut reçue à la bourgeoisie en 1540. Elle donna une douzaine de notaires et plusière orfèvres.

Ses plus illustres représentants sont :

Louis (1723-1800), un des vingt-quatre commissaires chargés en 1766, de défendre les intérêts de la bourgeoisie lors des pourparlers portant sur l'exercice de droit négatif, droit qu'avait le petit Conseil de rejeter à son idée toutes les représentations tendant à faire réunir le Conseil général pour interpréter les lois obscures ou maintenir des lois enfreintes. Louis Vignier fut également directeur de l'hôpital puis directeur des douanes (1783).

Jean-Pierre Vignier (1738-1797) fut notaire et châtelain de Peney (1788), membre de l'assemblée nationale (1793).  Il fut mis en prison par les révolutionnaires.

Jacob (1764-1824) fut avocat, puis notaire, auditeur de la Justice, de l'Assemblée nationale (1793), du Conseil législatif (1796), puis du conseil représentatif (1814).

Au XIXe siècle, la famille Vignier était propriétaire à Plainpalais d'un domaine desservi par un chemin qui est devenu l'actuelle rue Vignier.

Définition de l'Arrêté du Conseil d'Etat

Rue de Carouge / Avenue Henri-DUNANT

Anecdotes

Carte