Ecusson de la République et du canton de Genève


REPUBLIQUE
ET CANTON
DE GENEVE

Changer la couleur des liensDiminuer la taille du texteAugmenter la taille du texteImprimer la page
ge.ch
 
Ge.ch > Noms géographiques du canton de Genève

Noms géographiques du canton de Genève

Rue PRADIER

En mémoire de Jean-Jacques PRADIER, sculpteur genevois

Rue PRADIER

Description

Jean-Jacques dit James Pradier est né à Genève en 1792. Il travailla comme apprenti dans un atelier de gravure. Un riche amateur s'apperçut qu'il avait plus d'aptitude pour tailler le marbre que pour graver le métal. Il le plaça chez un maître sculpteur où Pradier fit rapidement de grands progrès. Il obtint une pension et alla vivre à Paris. Il fut un élève exceptionnellement doué pour la sculpture et il reçut en 1807 une bourse de la Ville pour continuer ses études à Paris où il obtint en 1810 le Grand Prix de Rome.

Il fit de nouveaux séjours en Italie de 1821 à 1823 et y exécuta dans une colonne de marbre antique, trouvée à Véies, deux ravissantes statues "Vénus" et "Psyché". Il est l'auteur de deux grandes statues qui ornent la place de la Concorde, soit celles représentant "Strasbourg" et "Lille".

Il est aussi l'auteur des "Douzes Victoires" entourant le tombeau de Napoléon 1er aux Invalides.

Naturalisé français, il fit une très brillante carrière et sculpta un grand nombre d'œuvres célèbres. Il revenait souvent dans sa ville natale et sculpta la statue de Jean-Jacques Rousseau lors de l'aménagement de l'île des Barques (1835) ainsi que les bustes de Charles Bonnet, de Sismondi et du Général Dufour.

Images

Définition de l'Arrêté du Conseil d'Etat

Secteur 002 : 44. Rue PRADIER (Jean-Jacques-, dit James, 1790-1852, sculpteur genevois) -Rue du Mont-Blanc / Rue des Alpes

Anecdotes

Carte