Ecusson de la République et du canton de Genève


REPUBLIQUE
ET CANTON
DE GENEVE

Changer la couleur des liensDiminuer la taille du texteAugmenter la taille du texteImprimer la page
ge.ch
 
Ge.ch > Noms géographiques du canton de Genève

Noms géographiques du canton de Genève

Rue LE-CORBUSIER

En mémoire de Edouard Jeanneret-Gris, architecte

Rue LE-CORBUSIER

Description

Edouard Jeanneret-Gris, dit Le Corbusier, citoyen suisse né à La Chaux-de-Fonds en 1887, puis naturalisé français, est l'un des plus célèbres architectes-urbanistes du XXe siècle, apôtre du "fonctionnalisme" dans la construction. Il est décédé au cap Martin en 1965.

Il fait ses études artistiques dans sa ville natale, puis il entreprend des voyages au cours desquels il entre en contact avec la plupart des pionniers de l'architecture moderne en Europe. Il lève une série de croquis variés.

En 1917, il se fixe à Paris et s'intéresse alors à la peinture. Co-auteur du manifeste du "purisme" ("après le cubisme"). En 1920, il retourne vers l'architecture et l'urbanisme. Déjà en 1915, il avait donné un prototype de maisons en série avec ossature indépendante, créa le pavillon décoratif de Paris (1925).

Il établit de nouveaux espaces spatiaux entre l'architecture et l'environnement pour agrandir l'espace vital. Le Corbusier passe des logis individuels aux immeubles - villas intégrant l'unité spatiale de la "machine à habiter" à des réalisations d'usage collectif, comme au Pavilloon suisse de la cité universitaire de Paris 1930-1932. Son projet pour le palais des Nations à Genève (1927) n'est pas accepté.

Il a édifié notamment l'ensemble d'habitations la "Cité radieuse", près de Marseille qui fait polémique, et il conçut le plan de la ville de Chandigarh, capitale du Penjab, en Inde (1954), qui répond aux exigences de ce que l'auteur appelait "l'acoustique paysagiste".

Les toutes dernières oeuvres ont incontestablement couronné Le Corbusier comme l'un des tous grands architectes de notre temps.

Dans le haut du quartier des Eaux-Vives, l’immeuble « La Clarté » est l’une des surprenantes créations de l’architecte suisse à Genève. Véritable chef-d’œuvre avant-gardiste, ce bâtiment est classé monument historique. En 1932, il s’associe avec un ferronnier d’art afin de réaliser l’Immeuble « La Clarté », dont les parois de verre laissent transparaître la lumière. Cet édifice, fait à la fois de matière rigide et fragile, est également appelée « maison de verre ».

Le couvent de la Tournette près de Lyon, le Carpenter Center Harward (1926) et la chapelle de Rondchamp (1950-1955), pour laquelle il disait "l'architecture est le jeu savant correct et magnifique des volumes assemblés sous la lumière."

Anecdotes

Carte