Ecusson de la République et du canton de Genève


REPUBLIQUE
ET CANTON
DE GENEVE

Changer la couleur des liensDiminuer la taille du texteAugmenter la taille du texteImprimer la page
ge.ch
 
Ge.ch > Noms géographiques du canton de Genève

Noms géographiques du canton de Genève

Rue Jean-François-BARTHOLONI

En mémoire de Jean-François BARTHOLONI, fondateur du Conservatoire

Rue Jean-François-BARTHOLONI

Description

Jean-François BARTHOLONI est né en 1796 à Genève. C'est un économiste et financier d'une famille originaire de Florence. Jeune il partit pour Paris, mais il resta très attaché à sa ville natale où il venait passer l'été dans sa propriété de Sécheron, devenue aujourd'hui le parc de la Perle du Lac. Travailleur intelligent, il montra de grande capacité pour les affaires commerciales et acquit une belle position dans la haute banque. Il fonda l'un des principaux chemins de fer de l'époque, la ligne d'Orléans, dont il devint administrateur, puis président. Plus tard, par son influence et ses capitaux, il contribua à la création du chemin de fer de Lyon à Genève, dont il resta l'un des administrateur jusqu'à la fusion de cette ligne avec le Paris-Lyon-Méditerranée (PLM).
Le financier était doublé d'un économiste. Il était partisan du système qui demande à l'Etat de participer largement aux entreprises de chemins de fer; il développa ses vues dans un mémoir paru en 1835. Il en publia d'autres très appréciés dans le monde de la finance.

Ayant hérité de ses ancêtres italiens le goût de la grande et bonne musique classique, il tint à la développer à Genève. Pour atteindre son but, il conçut en 1835 l'idée d'y fonder un enseignement pratique et méthodique de la musique vocale et instrumentale. Il lança cette idée dans un cercle d'amis qui décida la création d'un Concervatoire de musique soit une sorte de collège ou d'académie ouverte à tous ceux qui voudraient cultiver l'art de la musique.
Cette institution fut reconnue d'utilité publique.

Le succès fut tel que M. Bartholoni demanda à l'Etat la concession d'un terrain pour élever un bâtiment ad hoc, digne de loger l'institution qu'il avait créée. Les plans arrêtés, on posa la première pierre en 1856, et après deux ans de travaux, poussés avec la plus grande activité, l'édifice du Concervatoire de Genève, construit à peu près sur l'emplacement de l'ancienne Porte Neuve était inauguré. Le rêve de son généreux fondateur se réalisait.
Jusqu'à la dernière année de sa vie, M. Bartholoni a pu constater les progrès croissants de la musique à Genève, progrès auxquels il ne cessa de s'intéresser malgré ses 85 ans. Il est mort le 9 juin 1881.

Images

Définition de l'Arrêté du Conseil d'Etat

Secteur 001 : 9. Rue Jean-François BARTHOLONI (1796-1881, fondateur du Conservatoire) Boulevard Georges-FAVON / Place de Neuve

Anecdotes

Carte