Ecusson de la République et du canton de Genève


REPUBLIQUE
ET CANTON
DE GENEVE

Changer la couleur des liensDiminuer la taille du texteAugmenter la taille du texteImprimer la page
ge.ch
 
Ge.ch > Noms géographiques du canton de Genève

Noms géographiques du canton de Genève

Rue Ferdinand-HODLER

En hommage Ferdinand Hodler, peintre suisse

Rue Ferdinand-HODLER

Description

Né à Gruzelen (Berne) dans une famille modeste, Ferdinand Hodler est né à Berne en 1853, où il passa son enfance, ainsi qu'à la Chaux-de-Fonds. Son peau-père l'initia aux premiers rudiments de la peinture. En 1869, il entra en apprentissage chez un peintre de Thoune, F. Sommer, où il apprit à peindre des "vues" destinées aux touristes étrangers et fit de la peinture décorative.

En 1870, il travailla pour son propre compte à Langenthal, mais attiré par le renom des écoles de Calame et Diday, il vint à Genève. Il devint un des élèves les plus doués de Barthélémy Menn qui sut reconnaître sa puissante personnalité.

De 1878 à 1879, Hodler travailla à Madrid, puis de nouveau à Genève, peignant des compositions figurales, des paysages alpestres et des lacs, ainsi que des portraits. Il érigea de 1880 à 1886 sa théorie sur l'unité et l'harmonie, de laquelle il déduisait sa loi sur le parallélisme, auquel il subordonna tous ses efforts picturaux. Il considérait la peinture comme un art de surface plane à deux dimensions, entrant ainsi en opposition avec toute l'esthétique de son temps. Bien que son importance fut reconnue à Paris en 1891 par Puvis de Chavannes, Hodler n'atteignit la célébrité qu'en 1903 et 1904 à l'occasion de son exposition à Vienne. Il eut des élèves, mais ne laissa pas de disciple.

Dès la fin du XIXe siècle, il acquit une renommée internationale et il fut le peintre le plus commenté de son temps. Ses œuvres figurent dans tous les musées suisses. Le musée national de Zurich possède ses fameuses fresques "La retraite de Marignan" dont les cartons se trouvent au musée de Genève. Le 2 mars 1918, Genève lui conféra la bourgeoisie d'honneur.

Il mourut en 1918.

Images

Définition de l'Arrêté du Conseil d'Etat

Secteur 001: 84. Rue Ferdinand-HODLER ( 1853-1918, peintre suisse) -Rue de l'Italie / Place Emile-GUYENOT

Anecdotes

  • En 2013, "Les Dents Blanches" de Ferdinand Hodler datée de 1916, est  partie à 3,3 millions de francs au cours d'une vente aux enchères d'art suisse de Sotheby's à Zurich.
  • En 2006, le «Lac de Thoune avec Niesen» a été vendu 4,92 millions de francs par Christie's lors d'une méga-vente aux enchères à New York.

Carte