Ecusson de la République et du canton de Genève


REPUBLIQUE
ET CANTON
DE GENEVE

Changer la couleur des liensDiminuer la taille du texteAugmenter la taille du texteImprimer la page
ge.ch
 
Ge.ch > Noms géographiques du canton de Genève

Noms géographiques du canton de Genève

Rue Benjamin-FRANKLIN

En hommage à Benjamin FRANKLIN, physicien, artisan de l'indépendance américaine

Rue Benjamin-FRANKLIN

Description

Physicien, philosophe, artisan de l'indépendance américaine, Benjamin Franklin (1706-1790), d'origine très modeste, naquit à Boston. Il travailla d'abord dans l'imprimerie des son frère qui luttait pour les idées libérales. Très jeune, il se rendit en Angleterre où il se perfectionna dans son métier, puis rentra en 1726 en Amérique où il créa sa propre imprimerie et fonda un journal, puis d'autres imprimeries. Il créa ensuite une bibliothèque, un hôpital et une compagnie d'assurance contre l'incendie.

Il continua, à côté, ses recherches personnelles, concernant notamment les phénomènes électriques. Une série de travaux lui firent découvrir en 1752 la nature électrique de l' éclair et le conduisirent à l'invention du paratonnerre. En 1748, il commença sa carrière politique. Élu à l'assemblée de Pennsylvanie en 1750, il fut ensuite Maître Général des Postes pour l'Amérique anglaise et améliora le service du courrier.

Au début de la révolte des colonies du nord de l'Amérique, les colons le chargèrent de porter leurs revendications à Londres. Alors qu'il croyait aux possibilités de développement d'une Amérique libre au sein de l'Empire britannique, il comprit qu'il ne pouvait être à la fois loyal sujet de sa Majesté britannique et citoyen américain. Reçu en triomphe à Philadelphie, élu député au premier congrès américain, avec Jefferson et John Adams, il rédigea le manifeste de la déclaration d'Indépendance (1776).

Chargé de négocier un accord avec la France, il fut accueilli triomphalement à Paris où il conquit chacun par sa bonhomie. En 1778 fut signé le traité d'amitié entre la France et les Etats-Unis,
puis en 1783 le traité de paix avec l'Angleterre; en 1785, Franklin retourna en Amérique où il mourut des
suites d'une pleurésie, le 17 avril 1790.

Il fut considéré quelques années plus tard par les révolutionnaires français comme le symbole de la liberté et de la révolution.

Images

Définition de l'Arrêté du Conseil d'Etat

Secteur 003 : 25. Rue Benjamin-FRANKLIN (1706-1790, physicien, artisan de l'indépendance américaine) - Rue VOLTAIRE / Rue Jean-GUTENBERG

Anecdotes

On peut tout à fait se demander quel est le rapport entre l'homme d'Etat américain et la ville de Genève. Benjamin Franklin ne s'est en effet jamais rendu au bout du lac ni même en Suisse. Il est cependant certain que cette rue porte ce nom depuis plus d'un siècle et demi puisqu'on la retrouve dans un ouvrage d'Arthur Massé paru en 1888 :"Parrains illustres des rues de Genève". A cette époque, la rue Benjamin-FRANKLIN se trouvait sur le territoire de la commune du Petit-Saconnet. Il est alors fort probable qu'un conseiller administratif de la commune, grand admirateur de l'homme politique américain, ait donné son nom a cette rue. Il n'y avait en effet à cette époque-ci que très peu de règles concernant l'attribution des noms de rues dans le Canton. Aujourd'hui, l'attribution se fait par le biais d'une commission spécifique qui obéit à de nombreux règlements et il serait fort peu probable qu'une rue porte le nom d'une personnalité n'ayant aucun rapport avec le canton.

Carte