Ecusson de la République et du canton de Genève


REPUBLIQUE
ET CANTON
DE GENEVE

Changer la couleur des liensDiminuer la taille du texteAugmenter la taille du texteImprimer la page
ge.ch
 
Ge.ch > Noms géographiques du canton de Genève

Noms géographiques du canton de Genève

Route des Hospitaliers

Premier nom des chevaliers de Malte.

Route des Hospitaliers

Description

L’ordre des Hospitaliers de Saint-Jean-de-Jérusalem fut fondé en 1113 en Palestine par Gérard Tenque. On construisit à Jérusalem un hospice, c’est-à-dire une maison dédiée à saint Jean et destiné à recevoir les pèlerins qui venaient visiter les lieux saints (hostellerie) et à soigner ceux qui tombaient malades (hospital). C'est pourquoi les religieux de cette maison se donnèrent le nom d'Hospitaliers de Saint-Jean-de-Jérusalem. Ils étaient vêtus d’une cape noire ornée d’une croix de Jérusalem blanche.

Les hospitaliers ne devinrent un ordre militaire que vers 1140, sans toutefois perdre leur rôle hospitalier auprès des malades. Après la perte de la Terre sainte (par la prise de Saint-Jean-d'Acre en Syrie en 1221), les Hospitaliers de Saint-Jean-de-Jérusalem s'installèrent à l’île de Chypre (1291), puis conquirent l'île de Rhodes en 1302 (où on les appelait parfois «chevaliers de Rhodes»). Après la prise de Rhodes en 1522 par la puissante armée de 300 000 hommes du sultan Soliman le Magnifique, le grand maître des hospitaliers, Villiers de L’Isle-Adam, demanda au pape Clément VII un nouvel asile pour l'ordre et, en 1530, Charles Quint leur céda l'île de Malte à la condition de poursuivre leur mission en repoussant les Turcs. Ils prirent alors le nom de «chevaliers de Malte».

Définition de l'Arrêté du Conseil d'Etat

Il est donné le nom de route des Hospitaliers à la route tendant de la route cantonale N°28 (route d'Annecy) à la route cantonale n°62 (route de Saconnex d'Arve).

Anecdotes

Carte