Ecusson de la République et du canton de Genève


REPUBLIQUE
ET CANTON
DE GENEVE

Changer la couleur des liensDiminuer la taille du texteAugmenter la taille du texteImprimer la page
ge.ch
 
Ge.ch > Noms géographiques du canton de Genève

Noms géographiques du canton de Genève

Route de Peney

Du nom du hameau de Peney

Route de Peney

Description

Le hameau de Peney, mentionné au Moyen Age sous la forme "Pinetum" ou "Piney", dérive du latin "pinetum" (bois de pin) évoquant un paysage forestier . Une autre interprétation peut pourtant être avancée: dérivant des langues celtiques, "Peney" aurait été formé de "pen" (extrémité) et "nec" (hauteur) pour désigner l'extrémité du Plateau suisse et de la campagne genevoise.
L'histoire du village lui-même est très ancienne: les archéologues ont mis au jour des tombes de l'époque préhistorique, qui attestent du peuplement précoce de la région. Le petit bourg s'est peu à peu séparé en deux hameaux, Peney-dessus et Peney-dessous. Depuis des temps très reculé, un bac permettait de traverser le Rhône à Peney-dessous, ce qui lui conféra très tôt une certaine importance économique et commerciale. Peney-dessus est un ancien bourg fortifié, avec son château bâti au XIIIe siècle, maintenant en ruine. Siège de l'ancien mandement épiscopal de Peney, la château fut, pendant tout le Moyen Age, l'objet de combats entre le duc de Savoie, l'évêque et les comtes de Genève. Lorsque, au XI siècle, Genève adopta la Réforme, des catholiques genevois s'emparèrent de la forteresse et déclarèrent la guerre à la ville (1534). La "guerre des Peneysans" cessa avec l'arrivée des Bernois qui incendièrent le château (1536) et détruisirent une partie du village. Ancien bien ecclésiastique, le mandement de Peney revint à la République genevoise, et n'en fut plus jamais détaché.
La nécessité de relier le mandement à Genève obligea très tôt la ville à construire une route ; celle-ci suivait le même tracé que l'actuelle route de Peney.

Images

Définition de l'Arrêté du Conseil d'Etat

de la route de Vernier (carrefour route de Montfleury/ avenue Louis-PICTET) à la route d'Aire-la-Ville.

Anecdotes

Carte