Ecusson de la République et du canton de Genève


REPUBLIQUE
ET CANTON
DE GENEVE

Changer la couleur des liensDiminuer la taille du texteAugmenter la taille du texteImprimer la page
ge.ch
 
Ge.ch > Noms géographiques du canton de Genève

Noms géographiques du canton de Genève

Pont BUTIN

En hommage à David Butin (1834-1913), donateur d'un million de francs pour la construction d'un pont

Pont BUTIN

Description

Le pont Butin porte le nom d'un généreux donateur qui légua un million de francs pour la construction d'un pont reliant le Petit-Lancy à Châtelaine. On sait seulement de lui qu'il se nommait David Butin (1834-1913) et qu'il était riche négociant à Genève.

C’est le 21 juin 1913 que le Grand Conseil genevois accepte le legs d’un million de francs de David Butin, ancien marchand de fer, destiné à faciliter l’édification d’un pont sur le Rhône entre les communes de Lancy et de Vernier.

Le fribourgeois Jules Jaeger et le grison Richard Coray sont alors appelés à Genève pour superviser la construction de ce pont dont le tablier inférieur devait accueillir une nouvelle ligne de chemin de fer. Toutefois, pour des raisons financières, la partie ferroviaire de raccordement inter-rives entre la gare Cornavin et la gare de triage de La Praille ne sera pas finalement réalisée sous le pont, mais établie dès 1946 par le viaduc de la Jonction.

Commencés en 1916, les travaux sont interrompus après l'effondrement d'une pile le 6 juillet 1924. Le pont ne sera finalement terminé qu'en 1926 et coûta finalement plus de 11 millions de francs.

En 1970, le pont est agrandi et deux voies de circulations sont ajoutées. En 2000, d'importants travaux de réfection sont entrepris, amenant en particulier à la création de deux pistes cyclables séparées du trafic ainsi qu'à la pose d'une séparation centrale.

Passage rail prévu sous Pont Butin

Sous le pont, la surface prévue à l'origine pour le train mesure 273 mètres de long pour une largeur de 15 mètres et une hauteur de 12 mètres et se trouve flanquée en bordure de 30 arches de 6 mètres d'ouverture pour un total de 35 000 m². Longtemps utilisée par la société Hispano-Suiza pour des essais de tirs, elle accueille aujourd'hui un laboratoire d'aérotechnique et de soufflerie : le CMEFE. Une proposition du 24 avril 2004 adressée au Grand Conseil demande la réalisation d'une maison « Science et Cité » dans cet espace.

Définition de l'Arrêté du Conseil d'Etat

Sur le Rhône, reliant la route du Pont-Butin à l'avenue de l'Ain.

Anecdotes

Carte