Ecusson de la République et du canton de Genève


REPUBLIQUE
ET CANTON
DE GENEVE

Changer la couleur des liensDiminuer la taille du texteAugmenter la taille du texteImprimer la page
ge.ch
 
Ge.ch > Noms géographiques du canton de Genève

Noms géographiques du canton de Genève

Place Louis-SIMOND

A la mémoire de Louis SIMOND (1767-1831).

Place Louis-SIMOND

Description

Louis Simond était un homme de lettres français, Lyonnais, protestant, marié en secondes noces à une Genevoise, Marie-Antoinette Chauvet. Il acquit la nationalité genevoise en 1822.

C’est en 1823 qu’il acheta, pour le prix de 180.000 francs, le domaine du château de Saint-Loup aux filles du général Rath.

En 1824, il fut nommé maire de la commune de Versoix. Il allait avoir à s’occuper du plus grave des conflits qui jamais agita Versoix : l’affaire du curé Mudry. C’est aussi grâce à lui que Versoix posséda une sage-femme. Grand voyageur, Simond passa plusieurs années aux Etats-Unis et dans les Iles-Britanniques.

On lui doit « Voyage en Suisse » fait dans les années 1817, 1818 et 1819 suivi d’un essai historique sur les mœurs et coutumes de l’Helvétie ancienne et moderne. Cet ouvrage offre une double approche de la Suisse. Le premier volume n’est pas qu’une simple relation de voyage pittoresque, mais plutôt une approche de « reporter » sondant les mentalités et préoccupé à saisir les constitutions politiques des contrées traversées. Le discours ne manque pas d’anecdotes et de piquant (parlant de Fribourg) : " C’était jour de foire lorsque j’y suis arrivé; l’aspect des rues encombrées d’une foule bruyante et causeuse d’acheteurs et de vendeurs, d’oisifs, de mendiants et de moines ; la saleté des maisons, les madones, les crucifix colossaux, rappelaient l’Italie. Cette ville est tellement sur la ligne de démarcation des patois français et allemands, qu’une moitié entend à peine l’autre(…) Les Fribourgeois les plus instruits s’avouent en arrière du siècle, mais se consolent en remarquant "Que l’on est encore plus bête à Soleure".

Définition de l'Arrêté du Conseil d'Etat

à la place située la jonction de la rue de l'Industrie et de la rue des Boucheries et débouchant sur la route de Suisse à la hauteur du no 37.

Anecdotes

Carte