Ecusson de la République et du canton de Genève


REPUBLIQUE
ET CANTON
DE GENEVE

Changer la couleur des liensDiminuer la taille du texteAugmenter la taille du texteImprimer la page
ge.ch
 
Ge.ch > Noms géographiques du canton de Genève

Noms géographiques du canton de Genève

Place de Vandoeuvres

Vandoeuvres, nom d'origine gauloise pouvant décrire un château blanc ou brillant.

Place de Vandoeuvres

Description

Le nom de Vandoeuvres apparaît pour la première fois dans un texte daté du 4 août 1225. Autrefois il s'orthographiait de diverses façons : Vandoure(s), Vandovre(s), Vandouvres. Les spécialistes lui donnent une origine gauloise. La forme primitive serait Vindobriga, littéralement <<la colline blanche>>. Pour certains il signifie le château de Vindos (Vindos serait alors le nom d'un personnage).
C'est là sans doute la solution la plus probable. D'autre traduisent ce nom par château blanc ou brillant. La commune de Vandoeuvres constitue l'un de ces anciens territoires qui restèrent toujours sous juridiction genevoise. Au Moyen Age, Vandoeuvres relevait du Chapitre de Genève qui y avait tous droits et toute juridiction. Son territoire comprenait également les fiefs de Bessinge et de Pressy, Une partie de ceux de Cholex et de Gaillard. Après la Réforme, Vandoeuvres comme terre du Chapitre fut rattaché à la Seigneurie de Genève et devint définitivement genevois après le traité de Turin de 1754.

Définition de l'Arrêté du Conseil d'Etat

à la place entre les routes de Vandoeuvres / route de Choulex / chemin des Peutets.

Anecdotes

Carte