Ecusson de la République et du canton de Genève


REPUBLIQUE
ET CANTON
DE GENEVE

Changer la couleur des liensDiminuer la taille du texteAugmenter la taille du texteImprimer la page
ge.ch
 
Ge.ch > Noms géographiques du canton de Genève

Noms géographiques du canton de Genève

Passage LINCK

En mémoire de la famille Linck, famille de peintres et graveurs.

Passage LINCK

Description

En mémoire aux frères Linck, peintres et graveurs genevois sur cuivre de grand renom (fin 17e et début 18e siècle) :

Jean-Antoine Linck (1766-1843), né a Genève d'un père d'origine allemande, reçu bougeois en 1763, peintre sur émail. Lui-même était peintre paysagiste, spécialiste de la gouache et de l'aquarelle. Son atelier de Montbrillant était le rendez-vous de toutes les notabilités qui passaient à Genève.

Il eut un grand renom à la fin du XVIIIe et au commencement du XIXe siècle pour ses dessins et peintures représentant les sites les plus connus des vallées de l'Arve et du Rhône. Ses oeuvres se trouvent surtout à l'étranger.

Dans son atelier de Montbrillant aux portes de Genève, ses élèves, dont quelques-uns ses parents, travaillaient sous ses ordres pour livrer à la vente les nombreuses commandes que l'on faisait alors des vues des "Glacières" et des bords de Genève.

Il fit beaucoup de recherches pour arriver à trouver de bons fixatifs ; il en composa même un au jus de figues. Ses dessins à la gouaches sont admirablement conservés.

Sa famille conserve une série de dessins (grand format) au trait, relevés de gouache, faits sur nature au pied des glaciers, qui constitue une précieuse collection, non seulement comme oeuvre artisiques, mais aussi au point de géologique. Il reproduisait avec une admirable précision tous les mouvements de terrain qu'il avait sous les yeux et l'on peut, en comparant ses oeuvres avec la topographie actuelle, voir les transformations qu'a subies la vallée de Chamonix.

Il est mort le 20 septembre 1843. Il avait été reçu membre de la Société des Arts de Genève en 1820.

Il avait adopté, en 1842, le fils d'un de ses cousins portant le même nom que lui, le colonel Jean-Antoine, qui a fait quelques peintures d'amateurs.

Jean-Philippe (1770-1812), peintre et graveur, a surtout reproduit les oeuvres de son frère, les célèbres paysages de Suisse de Haute-Savoie.

Il travaillait dans l'atelier de Montbrillant et a vulgarisé par la gravure l'oeuvre de son frère. Il faisait aussi des gouaches et a publié deux cahiers de vues agrestes et pittoresques du Mont-Blance et de ses environs.

Définition de l'Arrêté du Conseil d'Etat

Rue du 31-Décembre / Rue MAUNOIR

Anecdotes

Carte