Ecusson de la République et du canton de Genève


REPUBLIQUE
ET CANTON
DE GENEVE

Changer la couleur des liensDiminuer la taille du texteAugmenter la taille du texteImprimer la page
ge.ch
 
Ge.ch > Noms géographiques du canton de Genève

Noms géographiques du canton de Genève

Parc TREMBLEY

Famille de savants et magistrats

Parc TREMBLEY

Description

Famille genevoise, originaire de Charly près de Lyon ou de Charlieu près de Roanne (Loire). Une attestation officielle de 1575 la déclare noble en France. Réfugiés à Genève pour cause de religion en 1552, les Trembley s'allièrent peu après à des familles autochtones ou issues des refuges français et italien et se divisèrent en plusieurs rameaux entre le XVIIe et la première moitié du XVIIIe s.

L'avenue qui borde la parc s'appelait jusqu'en 1977 "avenue Jean-Trembley", en souvenir d'Adolphe-Jean Trembley (1822-1898) qui créa par testament la Fondation Trembley Tollot,
destinée à venir en aide à des femmes et à des jeunes gens des deux sexes, en leur accordant
des séjours de repos à la campagne et à la montagne.

La suppression du prénom, intervenue par arrêté du 27 avril 1977, tendait à honorer également
d'autres membres éminents de cette nombreuse famille, originaire du Lyonnais, bourgeoise de
Genève depuis 1555, et plus particulièrement Abraham Trembley (1710-1784), naturaliste, ami de
Charles Bonnet et correspondant de Réaumur. Gouverneur des enfants du comte de Bentinck,
résident anglais à La Haye, il fit, dans la propriété de ce dernier, des observations sur l'hydre
d'eau douce d'où il tira un "Mémoire" qui eut un grand retentissement et lui valut le titre de membre correspondant de la Société royale de Londres et de l'Académie des sciences de Paris.

De retour à Genève en 1757, il acquit la propriété de Moillebeau où il poursuivit ses études et qui
resta très longtemps dans sa famille.

Anecdotes

Carte