Ecusson de la République et du canton de Genève


REPUBLIQUE
ET CANTON
DE GENEVE

Changer la couleur des liensDiminuer la taille du texteAugmenter la taille du texteImprimer la page
ge.ch
 
Ge.ch > Noms géographiques du canton de Genève

Noms géographiques du canton de Genève

Chemin Paul-SEIPPEL

En souvenirs de Paul Seippel, professeur de littérature française à l'EPFZ, secrétaire du ministère serbe.

Chemin Paul-SEIPPEL

Description

Paul Seippel (1858-1926) a été une figure importante de la littérature romande au tournant de notre siècle. Né dans le canton de Vaud d'une famille d'intellectuels venue de Hesse (Allemagne), et fixée au XVIIIe siècle dans le Pays vaudois, Paul Seippel fut pourtant élevé à Genève, recueilli par un oncle à la mort de ses parents (1867). Après de brillantes études de droit, passionné de philosophie et de musique, il entreprit plusieurs voyages à travers l'Europe et dans le monde entier. Pendant deux ans, il occupa à Belgrade le poste de secrétaire du ministre des Affaires étrangères de Serbie. De retour en Suisse, Paul Seippel se tourna vers le journalisme: attaché dès 1892 à la rédaction du "Journal de Genève", il collabora comme critique littéraire à de nombreux quotidiens genevois et vaudois. En 1898, il fut appelé à la chaire de la littérature française de l'Ecole polytechnique de Zurich, et à ce titre, représenta un important lien intellectuel et linguistique entre la Suisse romande et alémanique. Prenant part à toutes les controverses littéraires, philosophiques et morales, religieuses ou politiques, Paul Sieppel se forgea une réputation d'ardent polémiste. A sa mort, survenue dans sa propriété de Conches, Paul Sieppel laissa une œuvre aussi variée que ses intérêts l'avaient été, comprenant aussi bien des textes philosophiques comme ses "Théories esthétiques de Platon" ou son étude sur "Auguste Comte et le positivisme" qu'historiques puisqu'il dirigea la publication d'un remarquable ouvrage "La Suisse au XIXe siècle" ou encore un récit de voyage "Terres lointaines" (1897), dans lequel il livrait ses impressions à la suite d'un voyage au Japon.

Définition de l'Arrêté du Conseil d'Etat

Au chemin privé faisant communiquer le chemin de Fossard au chemin de la Paumière

Anecdotes

Carte