Ecusson de la République et du canton de Genève


REPUBLIQUE
ET CANTON
DE GENEVE

Changer la couleur des liensDiminuer la taille du texteAugmenter la taille du texteImprimer la page
ge.ch
 
Ge.ch > Noms géographiques du canton de Genève

Noms géographiques du canton de Genève

Chemin Michée-CHAUDERON

En souvenir de Michée Chauderon, dernière sorcière exécutée à Genéve le 6 avril1652.

Chemin Michée-CHAUDERON

Description

Michée Chauderon, fille de Raymond de Boége, veuve de Louis Ducré, habitant, fut incarcérée sur les dépositions faites par des parents qui l'accusaient d'avoir mis des démons dans le corps de leurs filles. Elle connaissait les plantes et le gestes qui guérissent.

Soumise à la question (torture) elle avoue s'être donnée au diable et les docteurs jugèrent qu'une marque qu'elle avait à la cuisse et dans laquelle ils avaient enfoncés une aiguille sans qu'elle en éprouvât de la douleur pouvait bien être une marque satanique.

Condamnée le 5 avril à être étranglée puis brûlée, la sentence fut exécutée le lendemain. Depuis l'exécution de cette malheureuse, personne ne fut plus condamné à mort à ce sujet et sur la fin du XVIIe siècle les accusations de sorcellerie ne furent plus admises à Genève.

Images

Définition de l'Arrêté du Conseil d'Etat

A l'ancien tronçon, sans issue, de l'avenue des Eidguenots, situé à la hauteur du no 115 de l'avenue d'Aire et tendant entre l'ancienne campagne Masset et le Pont-Butin Michée Chauderon. Dernière sorcière exécutée à Genève le 6 avril 1652.

Anecdotes

Pour en savoir plus vous pouvez consulter l'ouvrage de Michel Porret, L’Ombre du Diable. Michée Chauderon, dernière sorcière exécutée à Genève, Georg, 2010.

Carte