Ecusson de la République et du canton de Genève


REPUBLIQUE
ET CANTON
DE GENEVE

Changer la couleur des liensDiminuer la taille du texteAugmenter la taille du texteImprimer la page
ge.ch
 
Ge.ch > Noms géographiques du canton de Genève

Noms géographiques du canton de Genève

Chemin des Hirondelles

Evoque l'oiseau, présent dans la région de Genève en été

Chemin des Hirondelles

Description

Purement insectivores, les hirondelles ne viennent passer que l'été sous nos latitudes. Une grande partie de leur journée se passe dans l'air, les hirondelles ne se posant que très rarement à terre.
Ce sont des oiseaux sociables, se mêlant volontiers dans leurs rassemblements et dans leurs évolutions, à la recherche d'une nourriture commune. Toutefois, les ornithologues distinguent nettement les mœurs des quelques espèces les plus communes.
"L'hirondelle de cheminée", ainsi nommée au temps où les maisons avaient de grandes cheminées de ois en forme de pyramide largement ouverte en bas, y édifiait son nid; cette espèce s'est attachée à l'homme depuis des temps très anciens et continue à nicher dans les étables et les granges.
"L'hirondelle des rochers", au contraire de la première, évite le contact des hommes et préfère les escarpements rocheux des vallées encaissées; il arrive aussi à cet oiseau de choisir plutôt un port ou un tunnel pour édifier son nid pendant l'été, recherchant avant tout un lieu abrité du vent.
"L'hirondelle de fenêtre" recherche volontiers le voisinage de l'homme; sa prédilection pour l'extérieur des constructions de maçonnerie explique pourquoi elle s'installe volontiers dans les villes pour autant qu'elle y trouve la terre nécessaire à la construction du nid. Les moineaux étant de redoutables voisins, on raconte que les hirondelles rétrécissent l'orifice de leur nid et vont jusqu'à emmurer ces usurpateurs en cas d'invasion.
Il faut encore citer "l'hirondelle des rivages", commune dans la région des falaises du Rhône, en aval de la ville: les colonies s'installent généralement dans les falaises sablonneuses ou argileuses formées par l'érosion d'un cours d'eau ou d'un lac, et chassent au ras des eaux. Ce sont les hirondelles les plus grégaires de nos régions; à la fin de l'été on peut les observer dormir par centaines dans les roseaux, ou encore préluder à la migration vers le sud par des évolutions massives.

Anecdotes

Carte