Ecusson de la République et du canton de Genève


REPUBLIQUE
ET CANTON
DE GENEVE

Changer la couleur des liensDiminuer la taille du texteAugmenter la taille du texteImprimer la page
ge.ch
 
Ge.ch > Noms géographiques du canton de Genève

Noms géographiques du canton de Genève

Chemin des Béatrix

Ce nom évoque l'histoire d'Hermance qui a vu, au 13e siècle

Chemin des Béatrix

Description

Dès la moitié du 13ème siècle, Hermance fut le théâtre de « la guerre des Béatrix » qui opposa Béatrix Dame de Thoire et Villars à Béatrix Dame de Faucigny et Grande Dauphine. Ce conflit qui opposa respectivement la tante contre la nièce nécessita même l'intervention de Marguerite de Provence, Reine de France et épouse de Saint Louis.

L’origine de cette opposition provient de la renonciation de Béatrix (la tante) sur tous ses droits paternels aux profits de sa sœur Agnès (mère de Béatrix, la nièce). Au décès de celle-ci, l'ensemble des possessions revinrent à Béatrix (la nièce) ainsi qu’à son mari devenu de fait Seigneur de Faucigny. Or, cette nouvelle seigneurie n'était pas du goût des Princes de Savoie qui voyaient ainsi accéder leur ancien rival Guigues à la tête de la Maison des Faucigny et coupant ainsi par le milieu les Etats de Savoie.

Afin de renverser cette configuration délicate, le Comte de Savoie choisi de favoriser les prétentions de Béatrix de Thoire (la Tante) en lui promettant par traité de l’aider solennellement à recouvrir sa part héréditaire du Faucigny, autrement dit en revenant sur sa renonciation. En résulte plusieurs guerres de succession qui débouchèrent sur l'enlèvement de la nièce et de son fils par la tante.

Cette détention dura près de 3 ans et nécessita l’intervention d’un médiateur en la personne d’Edmond, fils du Roi d'Angleterre. Contre la promesse de céder notamment Hermance à sa tante, Béatrix (la nièce) fut libérée.

Malgré les péripéties et intrigues politiques, Béatrix (la nièce) aimait à résider pendant la belle saison à Hermance, dans son château qu'elle eut à cœur d’agrandir et d’embellir. La Cour qui l'accompagnait était gaie et brillante et ses séjours furent une source de revenus pour les habitants à qui elle accorda des privilèges considérables. Sous son règne, les foires et marchés se développèrent et attirèrent beaucoup de monde. Le port quant à lui permettait de faciliter les communications entre les localités du littoral. Hermance était devenue le chef-lieu d'un mandement.

En 1290, Béatrix (la nièce) fit construire une grande église sous le vocable de St Georges, patron des soldats, Hermance comptant une garnison importante. Il 's’agissait alors de l'Eglise la plus importante de la région. L'édifice actuel a quant à lui été reconstruit en 1637 sur les fondations de l'ancienne Eglise.

La Grande Dauphine, Béatrix de Faucigny mourut le 21 avril 1310, en revanche nous ne connaissons pas la date exacte du décès de Béatrix la tante.

Bien que lointain, ces affrontements épiques entre deux femmes portant le même prénom marqué l’histoire de la commune, notamment par le biais de constructions telles que l’Eglise St-Georges ou encore, le Château d'Hermance dont subsiste encore la tour.

Définition de l'Arrêté du Conseil d'Etat

à la voie partant du 504 route d'Hermance et finissant au 240 route de Chevrens.

Anecdotes

Carte