Ecusson de la République et du canton de Genève


REPUBLIQUE
ET CANTON
DE GENEVE

Changer la couleur des liensDiminuer la taille du texteAugmenter la taille du texteImprimer la page
ge.ch
 
Ge.ch > Noms géographiques du canton de Genève

Noms géographiques du canton de Genève

Chemin BRIQUET

Famille de savants genevois

Chemin BRIQUET

Description

Famille genevoise protestante originaire de Châlons-sur-Marne (Champagne). Reçus, l'un habitant en 1728, l'autre bourgeois en 1790, Pierre, père et fils, relieurs de livres, épousèrent des filles d'artisans réfugiés, originaires du Dauphiné. D'abord proches du milieu de la librairie et de l'imprimerie, les Briquet se vouèrent dès le début du XIXe s. au commerce et à la fabrication du papier, au point que l'un d'entre eux, Charles-Moïse devint l'un des meilleurs spécialistes de l'histoire du papier en Europe. D'autres membres de la famille se distinguèrent à la même époque par leur engagement philanthropique dans les domaines de la pédagogie, de la lutte contre la pauvreté et l'alcoolisme, puis plus récemment dans ceux de la science (John), de la diplomatie et de la musique.

Briquet Charles-Moïse, naissance 30.8.1839 à Genève, décès 24.1.1918 à Genève. Après un apprentissage commercial et technique, il sera négociant en papier dans l'entreprise familiale Briquet & Fils. Dès 1878, il se consacre à l'histoire des papeteries et à l'étude des filigranes. Utilisant la méthode de la critique historique pour établir l'âge et la provenance du papier, il devient le plus célèbre chercheur de l'histoire de celui-ci.
Conseiller municipal (législatif) de 1890 à 1893, il fut aussi diacre de l'Eglise protestante.
Fondateur de la section genevoise du Club alpin suisse.
Docteur honoris causa de l'université de Genève (1908).

Briquet John, naissance 13.3.1870 à Genève, décès 26.10.1931 à Genève. Etudes de sciences naturelles à Genève et Berlin, assistant de Johann Müller (Argoviensis) à Genève dès 1890, docteur en 1891. Conservateur dès 1896 au Jardin botanique de la Ville de Genève, qu'il dirigea de 1906 à 1931, et dont il supervisa l'emménagement, en 1904, avec sa bibliothèque, dans le nouveau bâtiment de la Console. Rapporteur aux congrès internationaux de 1900, 1905 et 1910 sur la mise au point de la nomenclature botanique. John a publié d'importants articles sur la flore des Alpes maritimes, de la Corse et de l'Afrique du Nord, ainsi que sur la systématique des phanérogames, surtout les labiées. Il est aussi connu pour ses biographies de botanistes suisses.
Chevalier de la Légion d'honneur (1929),
docteur honoris causa de l'université de Cambridge (1930),
Prix de Coincy à titre posthume (1932).

Définition de l'Arrêté du Conseil d'Etat

Chemin Mo!ise-DUBOULE / sans issue

Anecdotes

Carte