Ecusson de la République et du canton de Genève


REPUBLIQUE
ET CANTON
DE GENEVE

Changer la couleur des liensDiminuer la taille du texteAugmenter la taille du texteImprimer la page
ge.ch
 
Ge.ch > Noms géographiques du canton de Genève

Noms géographiques du canton de Genève

Chemin BOISSIER

Famille installée à Genève, qui s'illustra par ses nombreux magistrats et savants.

Chemin BOISSIER

Description

La famille Boissier paraît avoir existé très anciennement à Genève. Elle émigra dans le midi de la France d'où revinrent à la fin du XVIIe siècle le banquier Guillaume Boissier, avec ses quatre fils et son frère Jean, marchand.
Cette famille allait s'illustrer à Genève par ses nombreux magistrats, et par quelques savants. Parmi eux il faut citer Henri Boissier (1762-1845), professeur de belles-lettres à l'Académie et conseiller dès 1792. Par la suite, il fut appelé à la Société économique, et nommé membre du Conseil d'arrondissement et du Conseil général du Département du Léman. Quand Genève retrouva son indépendance, il fut appelé à faire partie de la Commission centrale, chargé d'administrer l'ensemble du Département du Léman. Pourtant sa fonction de professeur devenait de plus en plus lourde, puisqu'il fut chargé des chaires de chimie appliquée (1802-1819) et d'archéologie. Il fut d'autre part un des fondateurs de la Société d'histoire et d'archéologie, et rédigea plusieurs ouvrages historiques et littéraires.
Au début du XVIIIe siècle, la famille Boissier avait fait construire une élégante résidence sur le coteau de Cologny, mais s'en défit peu de temps après au profit de la famille Tronchin (1730). Toutefois, les Boissier ne quittèrent pas Cologny puisqu'en 1743, Jean-Jacques Naville légua le domaine de Ruth à son petit-neveu et filleul Jean-Jacques-André Boissier. Cette propriété resta aux Boissier pendant plus de cent cinquante ans.
Au cours du XIXe siècle, les "Boissier de Ruth" donnèrent cinq maires à la commune de Cologny, Horace, l'ancien capitaine d'artillerie de 1800 à 1825, Adolphe de 1834 à 1844, Jules de 1879 à 1882, Emile l'homme politique de 1885 à 1899 et enfin Gustave, de 1910 à 1918.

Définition de l'Arrêté du Conseil d'Etat

Part du chemin de Bonnevaux et aboutit au chemin de Ruth, avec embranchement, sans issue, en direction sud-ouest.

Anecdotes

Carte