Ecusson de la République et du canton de Genève


REPUBLIQUE
ET CANTON
DE GENEVE

Changer la couleur des liensDiminuer la taille du texteAugmenter la taille du texteImprimer la page
ge.ch
 
Ge.ch > Noms géographiques du canton de Genève

Noms géographiques du canton de Genève

Chemin Ami-ARGAND

A la mémoire de Ami ARGAND (1750-1803)

Chemin Ami-ARGAND

Description

Le savant genevois Ami Argand est entré dans l’histoire pour avoir inventé vers 1780 la lampe à double flux d’air. Ce luminaire, dont le pouvoir éclairant égalait celui d’une demi-douzaine de bougies, fit sa gloire en tant que chercheur et sa ruine en tant qu’industriel. Elle fut brevetée en Angleterre en 1784 et en France en 1785. Argand eut beaucoup à lutter pour protéger ses droits, notamment contre la pharmacien Quinquet dont les lampes d'Argand prirent le nom à Paris de "lampes à quinquet" et plus communément "quinquets" bien que ce pharmacien n'eut aucune part à leur invention.

Il fut aussi le collaborateur de Montgolfier dans la construction des aérostats (appelés "mongolfières").

Ses qualités d’inventeur permettent à Argand de réaliser d’importantes améliorations dans le domaine de la distillation, ce qui lui vaut les honneurs de la communauté scientifique.

Le roi de France Louis XVI lui offrit 100'000 francs pour construire une gigantesque brûlerie à Mèze, en Languedoc. Terminée pour les vendanges de 1789, cette distillerie fut pendant trente ans la plus importante de France.

En 1786, Argand s'installa à Versoix-la-Ville et fonda dans les bâtiments de la ferme Lullin, situés sur une parcelle bordant la route de Suisse et le chemin qui porte maintenant son nom, sa « Fabrique royale privilégiée de lampes dites à l'Argand " à laquelle il adjoint une distillerie et une manufacture
d'objets en tôle émaillée.

La première maison d'habitation d'Ami Argand a survécu (n° 103, route de Suisse). Elle est appelée la Vieille Maison et est, en fait, une des plus vieilles maisons de Versoix-la-Ville. Plus tard, Argand s'installa dans une dépendance de la Vieille Maison.

Il mourut en 1803, âgé de 53 ans.

Images

Anecdotes

  • M. Charles Ferrier, le frère de Jean-Pierre Ferrier, auteur de l'Histoire de Versoix, y a constitué
    une belle collection d'objets fabriqués par Ami Argand et de dessins provenant
    de ses ateliers. Cette collection existe toujours.

Carte